Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Pour le chef des Farc, l'accord signé en Colombie "jette les bases d'une paix durable"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

FRANCE

Une empreinte de Salah Abdeslam découverte dans un appartement en Belgique

© Emmanuel Dunand, AFP | Des militaires patrouillent dans les rues de la capitale belge, le 23 novembre 2015.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/01/2016

Une empreinte de Salah Abdeslam, suspect clé toujours recherché pour son implication dans les attentats de Paris, a été découverte dans un appartement de Bruxelles, lors d'une perquisition menée le 10 décembre, a annoncé vendredi la justice belge.

Une empreinte digitale de Salah Abdeslam, l'un des suspects des attentats du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis, toujours en fuite, a été découverte dans un appartement de Bruxelles le 10 décembre 2015, d'après une information du parquet belge, révélée vendredi 8 janvier.

Dans cet appartement, situé au troisième étage d'un immeuble du quartier de Schaerbeek, à Bruxelles, les enquêteurs belges ont également retrouvé du matériel destiné à la préparation d'explosifs, des traces d'explosif et trois ceintures d'explosifs artisanales.

Ce logement "avait été loué sous une fausse identité qui pourrait avoir été utilisée" par l'un des neuf hommes placés en détention provisoire dans le cadre du volet belge de l'enquête sur les attentats de Paris, a précisé le parquet fédéral dans son communiqué.

"Une empreinte ne comporte pas de date ou d'heure"

Depuis les attentats de Paris, la justice belge a inculpé 10 personnes pour terrorisme, dont neuf se trouvent toujours en détention préventive. Il s'agit d'hommes soupçonnés d'avoir aidé Salah Abdeslam dans sa cavale. Ce dernier, qui a, selon les enquêteurs, convoyé les kamikazes du Stade de France et peut-être renoncé à commettre un attentat dans le 18e arrondissement de Paris, reste introuvable depuis qu'il a été ramené à Bruxelles en voiture au lendemain des attaques qui ont fait 130 morts dans la capitale française.

"Nous avons trouvé l'empreinte mais nous n'avons pas d'idée de quand elle a été laissée. Une empreinte ne comporte pas de date ou d'heure", a expliqué un porte-parole du parquet, Eric Van Der Sypt. "Peut-être qu'il y est allé pour prendre sa ceinture [avant les attaques], ou bien il y est allé après. Je suppose que les deux hypothèses sont possibles".

La trace de Salah Abdeslam s'arrête au samedi 14 novembre, lendemain des attentats, vers 14 h dans une rue de Schaerbeek, où l'un des inculpés a reconnu l'avoir déposé, selon les informations déjà rendues publiques.

Avec AFP et Reuters
 

Première publication : 08/01/2016

  • FRANCE

    Attentats du 13 novembre à Paris : les terroristes n'étaient pas drogués

    En savoir plus

  • BELGIQUE

    Attentats de Paris : une dixième personne inculpée à Bruxelles

    En savoir plus

  • BELGIQUE

    Attentats de Paris : la police belge mène une nouvelle perquisition à Molenbeek

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)