Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Attentat de Gaziantep : la communauté kurde de Turquie à nouveau meurtrie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Agents presque secrets" : gros bras, petits effets

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : le rêve d’Europe des jeunes footballeurs ivoiriens

En savoir plus

LE DÉBAT

Quelle est la stratégie du président turc vis-à-vis des Kurdes ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Quelle est la stratégie du président turc vis-à-vis des Kurdes ? (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La DCNS a subi des fuites massives de documents

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le sexisme, c'est terminé (selon les hommes)"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Je rêvais d'un autre monde"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Ville morte en RDC" : une mobilisation inégale dans le pays

En savoir plus

Asie - pacifique

Séoul rallume ses haut-parleurs géants à sa frontière avec Pyongyang

© Jing Yeon-Je, AFP | Un soldat sud-coréen le long de la frontière avec la Corée du Nord, le 8 janvier 2016.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/01/2016

La Corée du Sud a annoncé la réactivation, dès vendredi, de ses haut-parleurs géants installés à la frontière avec son voisin du Nord. Une mesure de représailles après l'essai nucléaire mené par Pyongyang il y a deux jours.

Cinq mois après un accord de détente entre Séoul et son frère ennemi Pyongyang, la Corée du Sud a annoncé, jeudi 7 janvier, qu’elle reprenait sa campagne de propagande à la frontière avec la Corée du Nord, en réactivant ses haut-parleurs géants destinés à "démoraliser" les troupes armées voisines.

Cette décision intervient après le quatrième essai nucléaire de Pyongyang, a déclaré un porte-parole de la Maison Bleue, la présidence sud-coréenne. "Le quatrième essai nucléaire du Nord est une violation gratuite de ses obligations internationales [...] et une grave violation de l'accord intercoréen du 25 août", a-t-il ajouté. "Le gouvernement sud-coréen a donc décidé de reprendre ses diffusions à la frontière avec le Nord à partir de midi (3h00 GMT)" vendredi.

>> À lire sur France 24 : "Avec la bombe H, la Corée du Nord 'ne cherche qu'à attirer l’attention d'Obama'"

"Ces haut-parleurs ne visent pas les civils [dont les premiers villages sont loin de la zone démilitarisée, NDLR]. Ils visent à démoraliser les troupes nord-coréennes postées à quelques mètres d’eux", expliquait au mois d’août, Pierre Rigoulot, expert de la Corée et directeur de la revue "Histoire et Liberté", à France 24. "Ces appareils ne diffusent pas toujours des messages politiques, mais plutôt sur le quotidien des soldats du Sud, leur opulence, ce qu’ils ont mangé, ce qu’ils ont le droit de faire…"

>> À lire sur France 24 : "Ces haut-parleurs surpuissants que Séoul s'engage(ait) à réduire au silence"

Épisode "anormal"

L'accord conclu fin août entre les deux États rivaux avait permis de mettre fin à une escalade dangereuse qui menaçait de dégénérer en conflit armé. L'artillerie lourde nord-coréenne avait été déployée à la frontière tandis que des avions de chasse sud-coréens et américains menaient des exercices de simulation de bombardements.

Aux termes de l'accord, la Corée du Sud s'était engagée à faire taire ses haut-parleurs après que le Nord eut exprimé des regrets pour l'explosion d'une mine antipersonnel à la frontière au début du mois d'août, qui avait mutilé deux soldats sud-coréens. Le texte sur lequel s'étaient accordées les deux parties stipulait que ces engins resteraient silencieux "à moins que ne survienne un épisode anormal".

>> À lire sur France 24 : "Séoul détruit 'l'arbre de Noël' qui agace Pyongyang"

La Corée du Nord a annoncé avoir réussi son premier essai de bombe à hydrogène, ce qui lui a valu les condamnations de la communauté internationale assorties de la menace d'un alourdissement des sanctions pesant déjà sur Pyongyang.

Techniquement, les deux Corées sont en conflit car la guerre de Corée (1950-1953) a pris fin avec un simple cessez-le-feu, qui n'a jamais été formalisé par un traité de paix en bonne et due forme.

Avec AFP

Première publication : 08/01/2016

  • CORÉE DU NORD

    Avec la bombe H, la Corée du Nord "ne cherche qu'à attirer l’attention d'Obama"

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    La communauté internationale condamne fermement l'essai nucléaire nord-coréen

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    La Corée du Nord affirme avoir réussi son premier essai de bombe à hydrogène

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)