Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Obama: le discours qui fait mouche

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début du "sommet de la réconciliation" entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire

En savoir plus

FOCUS

En Inde, des femmes se mobilisent contre l'alcool

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Communication digitale : de l'influence à la propagande

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gad Elmaleh, le roi de l’humour, vit son rêve américain

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Hillary Clinton, candidate mal aimée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

JO : les Brésiliens sceptiques, à 8 jours du coup d'envoi

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ci-gît la démocratie turque"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Anticonstitutionnellement"

En savoir plus

SPORT

Affaire de la "sextape" : Valbuena affirme que Benzema lui "a fait peur"

© Jean-Sébastien Evrard, AFP | Mathieu Valbuena et Karim Benzema, côte à côte, avec les Bleus.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/01/2016

Le Monde a publié le compte-rendu des déclarations de Mathieu Valbuena, interrogé par la justice en novembre dans le cadre de l’enquête de chantage présumé à la "sextape" dont il a été victime. Le joueur de l’OL affirme que Benzema lui a "fait peur".

Décidément, la perspective d’une réconciliation entre Mathieu Valbuena et Karim Benzema apparaît de plus en plus improbable. Le joueur de l’Olympique Lyonnais, victime d’un chantage présumé à la "sextape", avait pourtant joué l’apaisement dans un entretien à l’émission Téléfoot, dimanche matin sur TF1.

Mais Le Monde a publié, lundi 11 janvier, le compte-rendu d’une audition par la justice dans laquelle il est moins amène avec son ex-coéquipier en bleu, mis en examen pour "complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs".

>> À lire aussi : Chronologie de l’affaire de la "sextape" de Valbuena

"Je lui ai demandé ce qu’on voyait (sur la prétendue "sextape", NDLR). Il m’a donné un peu les détails de la vidéo. […] Il m’a juré sur sa fille, il a dit que c’était chaud. […] Il m’a fait peur", a déclaré Mathieu Valbuena, interrogé par la juge de Versailles Nathalie Boutard, le 20 novembre 2015, dans le cadre de l’enquête.

"Il m’a menti pour que je rencontre cette personne-là, pour rendre service à son ami tout simplement […]. Après, je pense que Karim est assez intelligent, il sait très bien que si je rencontre son ami, c’est pas pour rien.", a-t-il poursuivi lors de son audition.

Benzema était insistant, assure Valbuena

Devant la juge, Valbuena s’est également livré sur son ressenti lors de son échange avec Karim Benzema. "Au début, je me dis qu’il est là pour m’informer. Mais après, me faire présenter une personne que je ne connais pas, m’inciter un peu à la rencontrer, j’ai trouvé ça surprenant […]. Il ne m’a pas dit de payer, mais la façon dont il m’a dit les choses me fait penser que oui […]. Le but c’était de rencontrer M. Zenati pour une contrepartie. Je sais qu’on ne fait pas les choses gratuitement et que ça n’était pas pour des places de foot."

En réponse à une question de la magistrate sur l’attitude de Benzema à son endroit, Valbuena a par ailleurs expliqué que l’attaquant du Real Madrid avait fait montre d’"un peu d’insistance", sans toutefois adopter un "ton agressif".

Depuis le début de l’affaire, le 5 octobre 2015, Karim Benzema et Mathieu Valbuena ne sont plus apparus sous le maillot de l’équipe de France de football. Un mois plus tard, un contrôle judiciaire a interdit tout contact entre les deux joueurs. Une demande de confrontation avait toutefois été déposée par la défense de Benzema, mais elle a finalement été refusée par la justice, fin décembre.

Première publication : 11/01/2016

  • FOOTBALL

    Affaire de la sextape : Valbuena se dit "très déçu" par Benzema

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Affaire de la "sextape" de Valbuena : Benzema reconnaît qu'il devait servir d'"intermédiaire"

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Affaire de la "sextape" : Valbuena s'affiche avec Benzema sur Facebook

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)