Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

SPORT

Lionel Messi décroche son cinquième Ballon d’Or

© Fabrice Coffrini, AFP | Lionel Messi, vainqueur du Ballon d'Or 2015.

Texte par Yann BUXEDA

Dernière modification : 12/01/2016

Sans surprise, l’Argentin Lionel Messi s’est vu décerner le Ballon d’Or 2015, le cinquième de sa carrière. La star du Barça, auteur d’une année historique avec son club, devance assez largement Cristiano Ronaldo et Neymar.

Plus que jamais, Lionel Messi faisait office de favori dans la course au Ballon d’Or 2015. Sans surprise ou presque, l’Argentin s’est vu décerner le prestigieux trophée, récompense d’une année 2015 marquée par les succès. Le prodige du FC Barcelone a recueilli 41,33 % des suffrages, devant son éternel rival, le Portugais Cristiano Ronaldo (27,76 %), et Neymar, son coéquipier brésilien du Barça (7,86 %)

Messi, qui avait dû s’incliner ces deux dernières années, devancé par CR7, a donc repris les rênes du football mondial. À 28 ans, "Leo", a ajouté un cinquième Ballon d’Or à une collection déjà bien garnie (2009, 2010, 2011, 2012), apothéose de 12 mois hors norme.

"C'est un moment très particulier pour moi d'être revenu, d'avoir encore un Ballon d'Or, après ces deux années où Cristiano Ronaldo a gagné successivement, a justement déclaré le lauréat 2015. C'est un Ballon d'Or qui représente beaucoup plus que ce dont je rêvais quand j'étais enfant".

Cinq titres et plus de 50 buts

Justement, la star du club catalan a rêvé éveillé cette année. Il s’est notamment offert un quintuplé en club cette saison (Ligue des champions, championnat, Coupe d'Espagne, Supercoupe d'Europe, Mondial des clubs), et n’a pas non plus manqué de briller sur le plan individuel.

Co-meilleur buteur de l’édition 2015 de la Ligue des champions avec les deux autres finalistes du soir (10 buts), Messi a par ailleurs conclu la Liga avec 43 buts inscrits. Des chiffres impressionnants à peine ternis par l’échec relatif de la "Pulga" avec sa sélection, lors de la Copa America 2015.

Finaliste, l’Argentine s’est inclinée face au Chili aux tirs aux buts, au terme d’une rencontre au cours de laquelle il n’a jamais réellement su peser. Insuffisant, toutefois, pour faire pencher la balance en faveur des deux autres prétendants à ce Ballon d'Or 2015.

D’autres trophées étaient également remis à l’occasion de cette soirée de gala. Luis Enrique, entraîneur du FC Barcelone, a été nommé entraîneur de l’année pour le football masculin. Le Catalan a devancé assez largement son compatriote Pep Guardiola (Bayern Munich) avec 31 % des votes, contre 23 % pour son principal challenger. Le sélectionneur du Chili, Jorge Sampaoli, a terminé troisième avec 9,5 % des suffrages. 

Le Onze de la FIFPro, qui récompense la plus belle équipe de l’année, a également été dévoilé. Neuer - Dani Alves, Thiago Silva, Ramos, Marcelo - Iniesta, Modric, Pogba - Neymar, Messi et Ronaldo composent cette sélection 2015.

Chez les femmes, Carli Lloyd, qui a mené les siennes à la victoire lors de la Coupe du monde de football en 2015, s’est pour sa part vue décerner le titre de joueuse de l’année 2015.

Le trophée de l'entraîneur de l'année pour le football féminin a quant à lui été remis à Jill Ellis, sélectionneuse des États-Unis et également championne du monde en 2015.

Le prix Puskas du plus beau but de l’année a été remporté par Wendell Lira, auteur d’un but incroyable avec Goianesia (Brésil) durant l’année.
 

Pour revivre la cérémonie du Ballon d'Or 2015 sur vos tablettes et smartphones, cliquez sur ce lien.

Première publication : 11/01/2016

  • FOOTBALL

    Cristiano Ronaldo et Neymar peuvent-ils priver Messi d'un cinquième Ballon d'Or ?

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Cristiano Ronaldo, Leo Messi et Neymar finalistes du Ballon d'Or 2015

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Vidéo : les trois buts finalistes du Prix Puskás 2015

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)