Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

2.500 hommes supplémentaires et un mandat plus robuste pour la Minusma au Mali

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le coup de foudre aquatique de Samir Guesmi

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les enfants syriens à l'usine plutôt qu'à l'école

En savoir plus

FOCUS

Le lithium bolivien : une arlésienne ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Brexit : "See EU Later !"

En savoir plus

FACE À FACE

Brexit : le sursaut des politiques français

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gare aux Vikings !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : trois morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

Moyen-Orient

Une vague d'attentats meurtriers frappe l'Irak

© Sabah Arar, AFP | Des Irakiens se rassemblent, le 11 janvier 2016, sur le site d'une attaque du groupe État islamique dans l'est de Bagdad.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/01/2016

Au moins 32 personnes ont été tuées lundi en Irak dans une série d'attaques revendiquées par l'organisation État islamique. Douze personnes sont mortes dans une zone peuplée de Bagdad et 20 autres dans un café au nord de la capitale irakienne.

L’Irak a été frappé par plusieurs attentats terroristes lundi 11 janvier. La première attaque a visé en fin d'après-midi un centre commercial à Al-Jadida, dans l'est de Bagdad, la capitale, faisant au moins 12 morts.

"Une voiture s'est arrêtée, des hommes armés sont descendus et ont commencé à tirer, tuant des gens. Il y a eu beaucoup de morts", a raconté Salman Hussein, un témoin sur place.

D'après un responsable du ministère de l'Intérieur, des hommes armés ont fait exploser une voiture piégée avant d'ouvrir le feu dans la rue et de s'engouffrer dans le centre commercial Zahrat Bagdad, un bâtiment de plusieurs étages situé dans ce quartier commerçant à majorité chiite, sur la rive est de la capitale irakienne.

"Au moins un des assaillants portait une ceinture d'explosifs et s'est fait exploser à l'intérieur du centre commercial", a déclaré le responsable.

Plusieurs personnes ont été prises en otage et trois d'entre elles ont été exécutées lorsque les forces de sécurité ont tenté de neutraliser les assaillants, a indiqué un colonel de police. Cette version a été contredite par le chef du commandement des opérations de Bagdad, le général Abdel Amir al-Chammari, qui a nié qu'il y ait eu une prise d'otages.

La police a par la suite repris le contrôle du centre commercial.

Dans un communiqué publié sur internet, l'organisation État islamique (EI) a affirmé que quatre de ses membres avaient ciblé des chiites. Le groupe extrémiste sunnite a indiqué avoir tué ou blessé 90 personnes.

Un café attaqué à Mouqdadiyah

Vingt personnes ont également été tuées à Mouqdadiyah, au nord-est de Bagdad, dans des attaques dans un café où une bombe a explosé, suivie par un attentat suicide à la voiture piégée lorsque les clients se sont rassemblés sur le lieu de l'attentat, selon un capitaine de police et un colonel de l'armée.

Cet attentat a aussi été revendiqué par l'EI qui a identifié le kamikaze comme Abou Abdallah, un Irakien.

Le groupe État islamique, qui contrôle de larges pans du territoire irakien, à l'ouest et au nord de Bagdad, depuis sa fulgurante offensive lancée en 2014, revendique régulièrement des attentats contre des chiites dans le pays.

En parallèle de ces attaques de l’EI, d’autres attentats non revendiqués ont été perpétrés. À Nahraouan, un faubourg sunnite au sud-est de Bagdad, un kamikaze a par ailleurs fait exploser une voiture piégée dans une rue commerçante, faisant au moins sept morts et plus de 15 blessés. À Bakouba, 15 km au sud de Mouqdadiyah, une autre explosion de voiture piégée a fait trois morts et huit blessés près d'un restaurant.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 11/01/2016

  • JIHADISME

    En Syrie et en Irak, un jihadiste français sur trois est une femme

    En savoir plus

  • IRAK

    Irak : deux morts dans des attaques antisunnites

    En savoir plus

  • IRAK

    Le pouvoir irakien doit faire de Ramadi "le symbole de l’après-Daech"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)