Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama à Hiroshima : un hommage mais pas d’excuses

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Accord de la zone Euro : nouveau plan de sauvetage pour la Grèce

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Barack Obama à Hiroshima : l'appel pour un monde sans armes nucléaires

En savoir plus

REPORTERS

Ukraine : à la recherche des disparus du Donbass

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Euro-2016 : la France chausse les crampons

En savoir plus

BILLET RETOUR

Vidéo : en Turquie, que reste-il de la révolte de Gezi ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Issad Rebrab : "Ma seule ambition, le développement économique de l'Algérie"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : des salariés dénoncent leurs conditions de travail dans les abattoirs catalans

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les réfugiés dans l'œil de la photographe Anne A-R

En savoir plus

FRANCE

Une quarantaine de personnalités appellent à une primaire à gauche

© Joel Saget, AFP | Daniel Cohn-Bendit lors d'une conférence de presse, le 4 mars 2014 à Paris.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/01/2016

Des intellectuels comme l'économiste Thomas Piketty et des dirigeants écologistes, tels que Daniel Cohn-Bendit, lancent un appel pour une primaire "des gauches et de l'écologie" en vue de l'élection présidentielle de 2017.

Dans une tribune publiée dans le journal Libération, une trentaine de personnalités, dont l'ex-député européen Daniel Cohn-Bendit et l'économiste Thomas Piketty, appellent à l'organisation d'un "primaire des gauches et des écologistes" pour "réanimer le débat politique" avant l'élection présidentielle de 2017.

"Nous voulons faire de la prochaine élection présidentielle la conclusion d'un débat approfondi qui est passionnément désiré et attendu dans le pays", écrivent-ils dans ce texte publié en une par le quotidien.

"Nous voulons du contenu, des idées, des échanges exigeants. Nous appelons à une grande primaire des gauches et des écologistes", ajoutent-ils. "Notre primaire est la condition sine qua non pour qu'un candidat représente ces forces à l'élection présidentielle en incarnant le projet positif dont la France a besoin pour sortir de l'impasse."

"En 2016, nous ne pouvons pas faire ce cadeau à la droite de la laisser seule conduire un débat devant l'ensemble des Françaises et Français sur l'avenir de notre pays", préviennent les signataires, qui proposent que cette primaire à gauche se tienne au même moment que celle de la droite, en novembre.

Ce scénario est pour l’instant écarté par certains dirigeants socialistes, comme le ministre des Finances Michel Sapin. Il excluait en septembre toute primaire au sein du PS si François Hollande décidait de briguer un second mandat.

L'écrivaine Marie Desplechin, le député européen Yannick Jadot, l'historien Pierre Rosanvallon ou encore l'ex-footballeur Vikash Dhorasoo font également partie des signataires de cet appel. 

Avec AFP et Reuters

Première publication : 11/01/2016

  • ÉLECTIONS RÉGIONALES

    Élections régionales : "Un succès sans joie" pour le PS

    En savoir plus

  • ÉLECTIONS RÉGIONALES

    En septembre, pour Cambadelis, Estrosi était "pire que Le Pen"

    En savoir plus

  • FRANCE - RÉGIONALES

    Contre l'avis du PS, Jean-Pierre Masseret maintient sa liste dans le Grand-Est

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)