Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Baptême du feu pour Donald Trump et Emmanuel Macron devant l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : l’opposante Diane Rwigara sort du silence

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Florian Philippot : "La refondation du FN se passe assez mal"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Kalfon : "On peut faire de la politique en dehors du 7e arrondissement de Paris"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marc Dugain explore la face sombre de l'Amérique des Kennedy

En savoir plus

FOCUS

Un an après les JO, Rio de Janeiro gangrenée par la crise et la violence

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Waszczykowski : "Les mots de Macron envers la Pologne n'étaient pas nécessaires"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

ONU : comment l'organisation est-elle financée ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Baptêmes du feu à l'ONU"

En savoir plus

Asie - pacifique

Afghanistan : un otage canadien libéré après cinq ans de captivité

© Handout, Site Intelligence Group, AFP | Capture d'une vidéo diffusé en mai 2011 montrant l'otage Colin Rutherford.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/01/2016

Un Canadien enlevé en Afghanistan il y a cinq ans par les Taliban, qui l'accusaient d'espionnage, a été libéré. Le gouvernement canadien a remercié le Qatar pour son aide dans cette affaire.

Après avoir passé cinq ans aux mains des Taliban en Afghanistan, le Canadien Colin Rutherford, a été libéré lundi 11 janvier.

"Le Canada est très heureux que les efforts déployés pour obtenir la libération de Colin Rutherford aient été fructueux", s'est ainsi félicité le ministre canadien des Affaires étrangères, Stéphane Dion dans un communiqué. "Je remercie sincèrement le gouvernement du Qatar de son aide dans cette affaire", a ajouté le chef de la diplomatie canadienne, sans préciser la nature de l'aide apportée par l'émirat.

Un enlèvement entouré de mystère

Le jeune homme, alors âgé de 26 ans, avait disparu dans la province de Ghazni, largement infiltrée par les insurgés islamistes dans le centre du pays, mais la date exacte et les circonstances de son enlèvement n’ont jamais été clairement précisées.

Cette affaire avait été seulement révélée en février 2011 par les autorités canadiennes. À l’époque, le gouvernement du pays avait expliqué que Colin Rutherford visitait l'Afghanistan en guerre comme simple touriste, alors que les Taliban l’accusaient d’espionnage. Le Canada faisait alors partie de la coalition internationale combattant les Taliban, avec près de 3 000 soldats déployés dans le pays.

Dans une vidéo diffusée en mai 2011 par les Taliban, le jeune homme natif de Toronto disait être venu étudier "l'histoire, les sites historiques, les ruines, les tombeaux" et niait tout lien avec son gouvernement.

En juin 2015, Jason Amerine, un soldat des forces spéciales américaines avait révélé à un comité du Congrès américain que le jeune Canadien se trouvait au Pakistan, détenu avec un autre Canadien et une Américaine. À en croire le témoignage de ce lieutenant-colonel, la libération du Canadien aurait pu intervenir bien plus tôt si l'administration américaine avait été mieux coordonnée.

Avec AFP

Première publication : 12/01/2016

  • AFGHANISTAN

    Afghanistan : un soldat américain tué lors d'une mission dans le sud

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Les forces afghanes mettent fin à un siège de 25 heures près d'un consulat indien

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Des hommes armés attaquent un consulat indien dans le nord de l’Afghanistan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)