Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama à Hiroshima : un hommage mais pas d’excuses

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Accord de la zone Euro : nouveau plan de sauvetage pour la Grèce

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Barack Obama à Hiroshima : l'appel pour un monde sans armes nucléaires

En savoir plus

REPORTERS

Ukraine : à la recherche des disparus du Donbass

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Euro-2016 : la France chausse les crampons

En savoir plus

BILLET RETOUR

Vidéo : en Turquie, que reste-il de la révolte de Gezi ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Issad Rebrab : "Ma seule ambition, le développement économique de l'Algérie"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : des salariés dénoncent leurs conditions de travail dans les abattoirs catalans

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les réfugiés dans l'œil de la photographe Anne A-R

En savoir plus

Afrique

L'hôtel Splendid de Ouagadougou attaqué par des hommes armés

© Zenman, Wikimedia Commons | Outre l'hôtel Splendid, un café-restaurant , le Cappuccino, aurait été la cible des tireurs.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/01/2016

L'un des principaux hôtels de la capitale du Burkina Faso, le Splendid, a été attaqué, vendredi soir, par plusieurs hommes armés. Une prise d'otages était en cours à 23 h 30 (heure française).

Des tirs multiples et des détonations ont été entendus, vendredi 15 janvier dans la soirée, au Splendid, un des principaux hôtels du centre de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. Plusieurs personnes étaient, à 23 h 30, retenues en otage à l'intérieur de l'hôtel.

Une voiture était en flammes devant l'établissement situé sur la principale avenue du centre-ville, déserté par les passants. Cet hôtel est très souvent fréquenté par des Occidentaux et des employés de l'ONU.

Ces coups de feu semblent avoir été tirés par trois hommes armés et enturbannés, selon ce qu'a pu distinguer un journaliste de l'AFP.

Outre le Splendid, un café-restaurant prisé des Occidentaux, le Cappuccino, situé face à l'hôtel, a également été la cible des tireurs, selon les indications données à l'AFP par un témoin sur place.

Plusieurs véhicules des forces de l'ordre burkinabè se sont positionnés non loin de l'hôtel et des échanges de coups de feu sporadiques entre les assaillants et les forces se poursuivaient, selon le journaliste de l'AFP sur place. Il était impossible de dresser un bilan de l'attaque qui a commencé vers 19 h 45 et qui était toujours en cours à 23 h 30.

Avec AFP

Première publication : 15/01/2016

  • BURKINA FASO

    Le président de l'Assemblée nationale ivoirienne visé par un mandat d'arrêt burkinabè

    En savoir plus

  • BURKINA FASO

    Roch Marc Kaboré investi président du Burkina Faso

    En savoir plus

  • BURKINA FASO

    Affaire Sankara : mandat d'arrêt international contre l'ex-président burkinabè Blaise Compaoré

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)