Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Harcèlement sexuel : libération de la parole ou dénonciations généralisées ? (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Je suis Daphne"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Réforme du travailleur détaché : vers un alignement des rémunérations

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Réduire un homme à un porc est aussi vain que considérer une femme comme un objet"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Somalie : au moins 300 morts dans le double attentat à la bombe à Mogadiscio

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sur internet, #balancetonporc et #metoo racontent les agressions de femmes au travail

En savoir plus

LE DÉBAT

Harcèlement sexuel : libération de la parole ou dénonciations généralisées ? (partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Mademoiselle K sort un album incandescent

En savoir plus

FOCUS

Turquie : face à la désillusion, la fuite des cerveaux

En savoir plus

Afrique

L'hôtel Splendid de Ouagadougou attaqué par des hommes armés

© Zenman, Wikimedia Commons | Outre l'hôtel Splendid, un café-restaurant , le Cappuccino, aurait été la cible des tireurs.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/01/2016

L'un des principaux hôtels de la capitale du Burkina Faso, le Splendid, a été attaqué, vendredi soir, par plusieurs hommes armés. Une prise d'otages était en cours à 23 h 30 (heure française).

Des tirs multiples et des détonations ont été entendus, vendredi 15 janvier dans la soirée, au Splendid, un des principaux hôtels du centre de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. Plusieurs personnes étaient, à 23 h 30, retenues en otage à l'intérieur de l'hôtel.

Une voiture était en flammes devant l'établissement situé sur la principale avenue du centre-ville, déserté par les passants. Cet hôtel est très souvent fréquenté par des Occidentaux et des employés de l'ONU.

Ces coups de feu semblent avoir été tirés par trois hommes armés et enturbannés, selon ce qu'a pu distinguer un journaliste de l'AFP.

Outre le Splendid, un café-restaurant prisé des Occidentaux, le Cappuccino, situé face à l'hôtel, a également été la cible des tireurs, selon les indications données à l'AFP par un témoin sur place.

Plusieurs véhicules des forces de l'ordre burkinabè se sont positionnés non loin de l'hôtel et des échanges de coups de feu sporadiques entre les assaillants et les forces se poursuivaient, selon le journaliste de l'AFP sur place. Il était impossible de dresser un bilan de l'attaque qui a commencé vers 19 h 45 et qui était toujours en cours à 23 h 30.

Avec AFP

Première publication : 15/01/2016

  • BURKINA FASO

    Le président de l'Assemblée nationale ivoirienne visé par un mandat d'arrêt burkinabè

    En savoir plus

  • BURKINA FASO

    Roch Marc Kaboré investi président du Burkina Faso

    En savoir plus

  • BURKINA FASO

    Affaire Sankara : mandat d'arrêt international contre l'ex-président burkinabè Blaise Compaoré

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)