Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

L’État turc est "extrêmement faible", selon l'historien Edhem Eldem

En savoir plus

L’invité du jour

Turquie : "Des fraudes sont possibles, mais qui ne remettent pas en cause le résultat"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

L'économie turque en surchauffe

En savoir plus

Pas 2 Quartier

La ferme plutôt que du ferme

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Déclassifions les archives sur le génocide rwandais"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Crise migratoire en Europe : le "crash test" ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : l'eau coule à nouveau des robinets à Bouaké

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Élections en Turquie : Erdogan est-il toujours l'homme fort du pays ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Devenir Français, mode d'emploi

En savoir plus

FRANCE

La boue au ventre : deux jours d'immersion dans le camp de migrants de Grande-Synthe (1/2)

© Mehdi Chebil | Près de 3 000 personnes vivent actuellement à Grande-Synthe dans des conditions précaires.

Texte par Charlotte BOITIAUX

Dernière modification : 15/01/2016

Entre 2 500 et 3 000 personnes en attente d'un passage pour l'Angleterre campent actuellement à Grande-Synthe, dans le nord de la France, à moins de 40 km de Calais. Ce sont très majoritairement des Kurdes, en provenance d'Irak. Depuis le début de l'hiver, ils survivent sous des bâches, dans le froid, la boue et l'indignité.

Pour consulter ce webdoc, cliquez ici

 

Pour voir l'épisode 2 : Dans le premier camp humanitaire de France, cliquez ici

Première publication : 15/01/2016

COMMENTAIRE(S)