Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Primaire de la gauche : un deuxième débat plus animé, des candidats plus divisés ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaire de la gauche : un deuxième débat plus animé, des candidats plus divisés ?

En savoir plus

FOCUS

L'Italie, une base arrière du jihadisme en Europe ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Abd Al Malik : le "combattant de la culture" reprend les armes pour Camus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La CIA à Trump: 'le silence est d'or'"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Theresa May : vers un Brexit "dur" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le PS, vote utile ?"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"Les Russes ne sont pas nos ennemis", estime le futur président bulgare

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Erasmus, 30 ans de bonheur estudiantin ?

En savoir plus

FRANCE

La boue au ventre : deux jours d'immersion dans le camp de migrants de Grande-Synthe (1/2)

© Mehdi Chebil | Près de 3 000 personnes vivent actuellement à Grande-Synthe dans des conditions précaires.

Texte par Charlotte BOITIAUX

Dernière modification : 15/01/2016

Entre 2 500 et 3 000 personnes en attente d'un passage pour l'Angleterre campent actuellement à Grande-Synthe, dans le nord de la France, à moins de 40 km de Calais. Ce sont très majoritairement des Kurdes, en provenance d'Irak. Depuis le début de l'hiver, ils survivent sous des bâches, dans le froid, la boue et l'indignité.

Pour consulter ce webdoc, cliquez ici

 

Pour voir l'épisode 2 : Dans le premier camp humanitaire de France, cliquez ici

Première publication : 15/01/2016

COMMENTAIRE(S)