Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Assistants parlementaires au FN : Marine Le Pen snobe la police

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Des milliers de déplacés, fuyant Boko Haram, menacés par la famine

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Lutte contre le groupe État islamique : où en sont les offensives contre les djihadistes ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

France – Présidentielle 2017 : alliances, retraits et tentatives d’union de la semaine

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Virginie Lemoine

En savoir plus

#ActuElles

L'humour a-t-il un sexe ?

En savoir plus

TECH 24

"Bring back our Internet" : le hashtag de ralliement des Camerounais

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Grèce : une crise sans fin ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

France insoumise : le coût du programme de Jean-Luc Mélenchon

En savoir plus

FRANCE

La boue au ventre : deux jours d'immersion dans le camp de migrants de Grande-Synthe (1/2)

© Mehdi Chebil | Près de 3 000 personnes vivent actuellement à Grande-Synthe dans des conditions précaires.

Texte par Charlotte BOITIAUX

Dernière modification : 15/01/2016

Entre 2 500 et 3 000 personnes en attente d'un passage pour l'Angleterre campent actuellement à Grande-Synthe, dans le nord de la France, à moins de 40 km de Calais. Ce sont très majoritairement des Kurdes, en provenance d'Irak. Depuis le début de l'hiver, ils survivent sous des bâches, dans le froid, la boue et l'indignité.

Pour consulter ce webdoc, cliquez ici

 

Pour voir l'épisode 2 : Dans le premier camp humanitaire de France, cliquez ici

Première publication : 15/01/2016

COMMENTAIRE(S)