Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : la mobilisation contre la réforme du travail s'essouffle

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : nouveaux affrontements entre opposants et policiers

En savoir plus

LE DÉBAT

Catalogne : la procédure de divorce enclenchée ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Catalogne : la procédure de divorce enclenchée ?

En savoir plus

POLITIQUE

Interview d'Emmanuel Macron : Les "riches" et la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'art de perdre, d'Alice Zeniter

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Brexit: "si tu reviens, j'annule tout ?"

En savoir plus

FOCUS

Italie : vers l'autonomie de la Lombardie et de la Vénitie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron, Sarkozy, les policiers et le football"

En savoir plus

FRANCE

La boue au ventre : deux jours d'immersion dans le camp de migrants de Grande-Synthe (1/2)

© Mehdi Chebil | Près de 3 000 personnes vivent actuellement à Grande-Synthe dans des conditions précaires.

Texte par Charlotte BOITIAUX

Dernière modification : 15/01/2016

Entre 2 500 et 3 000 personnes en attente d'un passage pour l'Angleterre campent actuellement à Grande-Synthe, dans le nord de la France, à moins de 40 km de Calais. Ce sont très majoritairement des Kurdes, en provenance d'Irak. Depuis le début de l'hiver, ils survivent sous des bâches, dans le froid, la boue et l'indignité.

Pour consulter ce webdoc, cliquez ici

 

Pour voir l'épisode 2 : Dans le premier camp humanitaire de France, cliquez ici

Première publication : 15/01/2016

COMMENTAIRE(S)