Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestation de l'opposition sénégalaise contre un projet de réforme électorale controversé

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Autocars : quand la grève à la SNCF fait recette

En savoir plus

LE DÉBAT

Réformes en France : vers une convergence des luttes ?

En savoir plus

POLITIQUE

Visite d'Emmanuel Macron à Washington : Que peut-il espérer de cette rencontre avec Donald Trump ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sting : "Avec Shaggy, on a presque oublié qu'on enregistrait un disque!"

En savoir plus

FOCUS

Face à une crise des déchets qui s’éternise, des Libanais se mobilisent

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Kanye West s'improvise "philosophe" sur Twitter

En savoir plus

L’invité du jour

Martine Landry : "On ne demande pas à accueillir toute la misère du monde mais à prendre notre part"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Rencontre Macron-Merkel à Berlin : une feuille de route pour réformer la zone euro ?

En savoir plus

FRANCE

La boue au ventre : deux jours d'immersion dans le camp de migrants de Grande-Synthe (1/2)

© Mehdi Chebil | Près de 3 000 personnes vivent actuellement à Grande-Synthe dans des conditions précaires.

Texte par Charlotte BOITIAUX

Dernière modification : 15/01/2016

Entre 2 500 et 3 000 personnes en attente d'un passage pour l'Angleterre campent actuellement à Grande-Synthe, dans le nord de la France, à moins de 40 km de Calais. Ce sont très majoritairement des Kurdes, en provenance d'Irak. Depuis le début de l'hiver, ils survivent sous des bâches, dans le froid, la boue et l'indignité.

Pour consulter ce webdoc, cliquez ici

 

Pour voir l'épisode 2 : Dans le premier camp humanitaire de France, cliquez ici

Première publication : 15/01/2016

COMMENTAIRE(S)