Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Asie - pacifique

Afghanistan : au moins 13 morts dans un attentat-suicide à Jalalabad

© Noorullah Shirzada, AFP | Un Afghan inspecte les lieux de l'attaque suicide, le 17 janvier 2016, à Jalalabad.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/01/2016

Un attentat-suicide à la bombe a tué 13 personnes à Jalalabad dans l'est de l'Afghanistan. Cette attaque a eu lieu lors d'un rassemblement au domicile d'un chef tribal.

Au moins 13 personnes ont été tuées dimanche 17 janvier dans un attentat-suicide chez un élu local à Jalalabad, grande ville de l'est de l'Afghanistan. "Treize personnes ont été tuées et 14 autres blessées", a indiqué le bureau du gouverneur de Nangarhar.

L'attaque a eu lieu lors d'une "jirga", une assemblée de responsables tribaux, chez Obaïdullah Shinwari, un élu provincial qui est indemne. En revanche, l'un de ses frères a été tué et son père, Malik Usmane Shinwari, un dignitaire tribal favorable au gouvernement de Kaboul, a été blessé.

D’après l’AFP, le frère de M. Shinwari venait tout juste d'être libéré après neuf mois de captivité aux mains des Taliban et la "jirga" devait saluer son retour. Le kamikaze s'est mêlé aux invités et a déclenché sa charge. Cette attaque n’a cependant pas été revendiquée par les Taliban qui ont même démenti en être à l'origine via le compte Twitter de son porte-parole, Zabihullah Mujahid.

Relance des pourparlers de paix

Cet attentat survient à la veille d'une nouvelle réunion à Kaboul destinée à relancer les pourparlers de paix entre les Taliban et le gouvernement afghan, suspendus depuis l'été dernier.

Le groupe État islamique (EI), responsable d'une attaque contre le consulat pakistanais de Jalalabad au cours de la semaine écoulée, n'a de son côté fait aucune déclaration au sujet de l'attaque. Jalalabad, grande ville située non loin de la frontière pakistanaise, est le chef-lieu de la province de Nangarhar qui a vu ces derniers mois l'implantation progressive de jihadistes de l'EI.

L'EI a d'ailleurs revendiqué une attaque contre le consulat pakistanais de Jalalabad qui a fait sept morts mercredi dernier, son premier attentat de grande ampleur dans une ville afghane. Dans cette région proche du Pakistan, l'EI tente de gagner du terrain aux dépens des taliban dont Nangarhar est un bastion traditionnel.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 17/01/2016

  • AFGHANISTAN

    Afghanistan : un otage canadien libéré après cinq ans de captivité

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Afghanistan : un soldat américain tué lors d'une mission dans le sud

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Les forces afghanes mettent fin à un siège de 25 heures près d'un consulat indien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)