Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestation de l'opposition sénégalaise contre un projet de réforme électorale controversé

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Autocars : quand la grève à la SNCF fait recette

En savoir plus

LE DÉBAT

Réformes en France : vers une convergence des luttes ?

En savoir plus

POLITIQUE

Visite d'Emmanuel Macron à Washington : Que peut-il espérer de cette rencontre avec Donald Trump ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sting : "Avec Shaggy, on a presque oublié qu'on enregistrait un disque!"

En savoir plus

FOCUS

Face à une crise des déchets qui s’éternise, des Libanais se mobilisent

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Kanye West s'improvise "philosophe" sur Twitter

En savoir plus

L’invité du jour

Martine Landry : "On ne demande pas à accueillir toute la misère du monde mais à prendre notre part"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Rencontre Macron-Merkel à Berlin : une feuille de route pour réformer la zone euro ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Chine : le mystère de la disparition d'un éditeur de Hong Kong résolu ?

© CCTV / AFP | Gui Minhai, le co-propriétaire de la maison d'édition hongkongaise Mighty Current, avait disparu en octobre 2015

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/01/2016

Gui Minhai, un éditeur de Hong Kong assez critique à l'égard de Pékin, est apparu à la télévision chinoise pour confesser un accident de la circulation vieux de onze ans. Il avait disparu en octobre 2015.

C'est les larmes aux yeux que l'éditeur de Hong Kong Gui Minhai a reconnu, à la télévision chinoise dimanche 17 janvier, être responsable d'un accident de la circulation qui a causé la mort d'un étudiant... il y a 11 ans.

Cette confession publique est censée mettre un terme à un mystère débuté en octobre 2015 avec la disparition de cette figure littéraire de Hong Kong, connu pour vendre des ouvrages critiques à l'égard du pouvoir chinois.

Dans l'interview Gui Minhai, qui a aussi la nationalité suédoise, assure s'être rendu en Chine de son plein gré pour y assumer ses "responsabilités légales". Il ajoute, visiblement très ému, qu'il avait choisi d'habiter Hong Kong pour échapper à une condamnation mais s'est dit dorénavant prêt à "accepter tout châtiment".

Le club des cinq disparus

Mais cette "confession" est loin d'avoir calmé les défenseurs des droits de l'Homme et les amis de l'éditeur. "Où est il ? Dans quel cadre légal est-il détenu ? Dans quelles conditions a-t-il donné cette interview ? Nous ne pouvons pas exclure un témoignage recueilli sous la contrainte", a affirmé à l'AFP Nicholas Bequelin, directeur régional d'Amnesty International.

Gui Minhai n'est, en effet, pas la seule personne liée à la maison d'édition Mighty Current à avoir disparu ces derniers mois. Cinq de ses salariés ne donnent plus de nouvelle et leurs proches craignent que les autorités chinoises ne les retiennent tous pour des raisons plus politiques.

Mighty Current s'est, en effet, taillée une réputation en publiant des romans mettant en scène la vie amoureuse de pontes du régime chinois et critiquant Pékin. La disparition des cinq employés de la maison d'édition coincide avec des rumeurs sur le prochain livre à scandales qui devait sortir. Ce nouvel ouvrage aurait, d'après un élus hongkongais hostile à Pékin, eu comme thème central les conquètes du président chinois Xi Jinping.

Avec AFP

Première publication : 18/01/2016

  • CHINE

    Hong Kong sous le choc après la disparition d'éditeurs critiques à l'égard de Pékin

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)