Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Jean-Pierre Chevènement embourbé dans les gaffes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libreville retient son souffle dans l'attente des résultats de la présidentielle

En savoir plus

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement.

En savoir plus

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement.

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Puppa Lek Sen, héritier du reggae africain

En savoir plus

FOCUS

Proche-Orient : l’essor du tourisme politique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Tensions entre Grecs et réfugiés sur l’île de Chios

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le plan pour l'islam de France

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

États-Unis : Yellen promet une hausse progressive des taux, les marchés réagissent

En savoir plus

FRANCE

Cinq militaires tués dans une avalanche dans les Alpes

© Jeff Pachoud, AFP | Depuis le début de l’année, onze avalanches ont provoqué la mort de 12 skieurs.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/01/2016

Cinq militaires qui évoluaient en hors piste ont été emportés lundi par une coulée de neige à Valfréjus, en Savoie. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, est attendu sur place mardi.

Cinq militaires qui s'entraînaient en hors piste sur le domaine skiable de Valfréjus, en Savoie, lundi 18 janvier, sont morts dans une avalanche, selon des sources policières. Selon le journal local Le Dauphiné, une cinquantaine de militaires du 2e régiment étranger de génie de Saint-Christol (Vaucluse) participaient à un exercice d'aguerrissement dans ce secteur de la station, à 2 200 mètres d’altitude, sur le col du Petit Argentier. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, devrait se rendre dans la station mardi.

Vers 13 h 50, 11 d'entre eux ont été emportés. Outre les cinq décédés, six militaires ont été blessés. Deux d'entre eux, retrouvés en état d'hypothermie, ont été transportés dans des hôpitaux à Grenoble et Saint-Jean-de-Maurienne, où quatre autres légionnaires, plus légèrement blessés, ont également été hospitalisés, indique la préfecture de Savoie.

Le parquet d'Albertville a ouvert une enquête qui doit déterminer les circonstances de l'accident avant un éventuel transfert du dossier à un parquet avec une compétence militaire, en l'occurrence celui de Lyon, si des éléments venaient étayer la piste de l'homicide involontaire. "Il faut que l'on comprenne ce qui s'est passé, la nature du risque et la dimension technique, et on verra ensuite s'il y a matière à compétence militaire", a précisé une source judiciaire.

"Des gens normalement aguerris"

Selon Jean-Claude Raffin, maire de la commune de Modane dont dépend la station de Valfréjus, ces militaires, "des gens normalement aguerris à ce genre de sortie", sont partis "vers 9 h de la station" et étaient "sur le point de regagner le sommet du col du Petit Argentier" lorsque l'avalanche s'est déclenchée dans un secteur "pas très vaste" mais "très raide", en dehors du domaine skiable.

Sur les lieux, où les recherches ont cessé, tous les rescapés ont regagné une maison communale, où les attendaient du personnel de la station et les pompiers pour les prendre en charge. Trois hélicoptères ont été engagés dans les recherches, menées par les secouristes de la CRS Alpes, unité de police spécialisée dans les secours en montagne. Cinq maîtres-chiens et trois médecins étaient aussi sur place.

Cette avalanche meurtrière est le deuxième accident mortel dans les Alpes en moins d'une semaine. Mercredi, trois personnes, deux élèves de 16 ans d'un lycée de Lyon et un skieur ukrainien de 56 ans, ont trouvé la mort dans une avalanche sur une piste fermée de la station des Deux Alpes (Isère).

Avec AFP

Première publication : 18/01/2016

  • FRANCE

    Avalanche aux Deux-Alpes : le professeur du groupe scolaire en garde à vue

    En savoir plus

  • FRANCE

    Une avalanche emporte un groupe de lycéens dans les Alpes françaises

    En savoir plus

  • FRANCE

    Hautes-Alpes : une avalanche tue sept alpinistes dans le massif des Écrins

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)