Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Teddy Riner : "Je suis allé chercher ma deuxième médaille d’or avec les tripes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : la troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkini : le Conseil d'état tranche, le débat politique continue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive turque en Syrie - Arrêté anti-burkini suspendu

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les secrets de l'Hôtel des Invalides

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Fiscalité, épargne, travail : les promesses économiques du candidat Sarkozy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le patriotisme économique prôné par Montebourg peut-il fonctionner ?

En savoir plus

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

EUROPE

"Sourire n’est pas draguer" : un guide des bonnes manières allemandes réimprimé en urgence

© refugeeguide.de | Le guide "s’adresse à toute personne se rendant en Allemagne, aux réfugiés et aux futurs citoyens".

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/01/2016

Alors que les agressions du Nouvel An à Cologne continuent de faire couler beaucoup d'encre en Allemagne, un guide de "bonne conduite" destiné aux réfugiés, publié en 2015, vient d'être réimprimé en urgence outre-Rhin.

Alors que plus d’un million de migrants ont été accueillis l’an dernier en Allemagne, les agressions attribuées à des migrants le soir de la Saint-Sylvestre à Cologne relancent chaque jour un peu plus le débat sur la capacité du pays à intégrer correctement un tel flux. Et, inversement, sur celle des réfugiés à se plier aux "valeurs" et aux lois du pays d’accueil.

Bien avant que les violences du Nouvel An ne soient commises, le gouvernement allemand avait tenté d’anticiper sur des questions qui allaient se poser. En septembre 2015, l’Office fédéral pour les affaires migratoires et les réfugiés publiait un "guide pour s’orienter et communiquer en Allemagne", destiné "tout particulièrement aux réfugiés". Immédiatement écoulé après sa parution, ce guide, composé de dix chapitres, dresse un catalogue des bonnes manières en Allemagne. Disponible en plusieurs langues, il vient d’être réimprimé à 50 000 exemplaires.

S’asseoir sur les toilettes ou ne pas parler trop fort au téléphone

Aussi apprend-on qu’en Allemagne, "on salue les passants dans les rues des petits villages" ou que "les conversations téléphoniques se font généralement à voix basse pour ne déranger personne" ; que "uriner en public est un délit" ou qu’il est "fortement recommandé d’utiliser les toilettes en position assise" (!).

Assez rapidement le guide aborde le rapport entre les hommes et les femmes. Dès le deuxième paragraphe, il est précisé que "sourire n’est pas considéré comme une tentative de drague, même lorsqu’on parle avec des inconnus. En général, une personne qui sourit essaie simplement d’être polie et accueillante".

Le chapitre 4 est exclusivement consacré à la notion d'égalité, en des termes simples. Il y est écrit que "les hommes et les femmes sont égaux et ont les mêmes droits. Quand quelqu’un demande qu’on le ou la laisse tranquille, il faut l’accepter. Le harcèlement, notamment des personnes de sexe opposé, est strictement interdit". En outre, "chaque personne, homme ou femme, est libre de choisir son partenaire et de décider soi-même de se marier – ou non".

Porter une minijupe, c’est normal

Les auteurs du guide précisent qu’en Allemagne, "dans l’espace public, les gestes affectueux sont courants, que ce soit entre personnes de sexes opposés ou de même sexe. Les gens peuvent se donner la main, se serrer dans les bras, parfois même s’embrasser dans les lieux publics. Ces gestes sont considérés comme normaux et on peut simplement les ignorer".

Concernant le code vestimentaire, ils rappellent que "porter des vêtements courts, comme par exemple un t-shirt, un short ou une minijupe, est considéré comme normal. Il n’est pas poli d’observer ces personnes avec insistance".

Enfin, spécificité allemande oblige, dans un pays où le naturisme est une pratique courante, le guide rappelle que "les saunas et de rares piscines sont des espaces nudistes. Mais dans la plupart des piscines publiques, les gens portent un maillot de bain. En général, les hommes et les femmes ne sont séparés ni à la piscine, ni au sauna". "Cependant, il y a parfois des horaires réservés aux hommes et d’autres aux femmes", indique l'ouvrage.

Bien conscient d’avoir formulé une liste de règles de conduite de facto qui avait de quoi faire bondir la gauche, l'Office fédéral s’était inquiété que sa démarche puisse être perçue comme "arrogante ou méprisante". Afin d’éviter les critiques, un préambule précise ainsi que "les contenus de cette brochure ne doivent pas être vus comme des règles strictes : les gens en Allemagne ne se comportent pas toujours exactement comme nous l’avons décrit ici".

Première publication : 20/01/2016

  • ALLEMAGNE

    À Cologne, "la volonté d’accueillir des demandeurs d’asile est toujours aussi forte"

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    Nouvel An à Cologne : les habitués de la gare centrale racontent

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    Agressions du Nouvel An : plus de 600 plaintes déposées en Allemagne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)