Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Sarraj : "Nous avons besoin de l'ONU pour organiser des élections en Libye"

En savoir plus

FOCUS

Discrimination positive au Brésil : des étudiants dénoncent des fraudes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Valérian", dernière superproduction de Besson, débarque en France

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

États-Unis : "le simulacre d'assurance maladie" au Sénat

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron réconcilie les Libyens"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Accord inédit sur la Libye

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Elan de solidarité après les incendies dans le sud de la France

En savoir plus

LE DÉBAT

Libye : vers une sortie de crise ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Libye : vers une sortie de crise ? (partie 1)

En savoir plus

FRANCE

Attentats de Paris : un 11e suspect inculpé en Belgique

© Thierry Roge, AFP | Perquisition de la police belge dans la commune de Molenbeek, à Bruxelles, le 30 décembre 2015.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/01/2016

Un Belge a été inculpé "d'assassinats terroristes et de participation aux activités d'un groupe terroriste" dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris et Saint-Denis. L'individu a été interpellé dans la commune de Molenbeek.

La justice belge a inculpé, vendredi 22 janvier, un 11e homme dans le cadre de l'enquête sur les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis.

"Le nommé Zakaria J., né en 1986, de nationalité belge, qui avait été interpellé le 20 janvier chaussée de Gand (à Molenbeek) a été placé sous mandat d'arrêt (en détention provisoire, NDLR) par le juge d'instruction", a annoncé le parquet dans un communiqué. Il est inculpé pour "assassinats terroristes et participation aux activités d'un groupe terroriste".

Selon les médias belges, ce trentenaire serait un proche d'Abdelhamid Abaaoud, organisateur présumé des attentats du 13 novembre. Le parquet n'a ni confirmé ni démenti cette information pour le moment.

>> À lire sur France 24 : "Qui est Chakib Akrouh, le troisième homme du 'commando des terrasses'" ?

Un inculpé remis en liberté

Le dixième homme inculpé dans le volet belge de l'enquête, Ayoub Bazarouj, a pour sa part été libéré, mais il reste cependant poursuivi pour "assassinats terroristes et participation aux activités d'un groupe terroriste". Ce Belge de 22 ans avait été interpellé le 30 décembre dans la commune bruxelloise de Molenbeek et sa détention provisoire prolongée d'un mois, le 5 janvier. Il avait été arrêté après avoir fait allusion à Salah Abdeslam, suspect clef toujours en fuite, lors de conversations téléphoniques, mais il s'agissait de simples "plaisanteries", selon son avocat, Yannick De Vlamynck.

Trois jours après les attentats, le domicile de sa famille, située rue Delaunoy à Molenbeek, avait déjà fait l'objet d'une spectaculaire opération de la police. Les enquêteurs belges pensaient, à tort, que Salah Abdeslam s'était réfugié dans cette commune, d'où sont originaires nombre de jihadistes, après avoir convoyé les kamikazes du Stade de France.

Enfin, Mustafa E., un Marocain né en 1981 interpellé jeudi matin, également à Molenbeek, a lui aussi été remis en liberté le même soir, mais sans faire l'objet de poursuite, a confirmé le parquet fédéral.

L'enquête menée en Belgique a permis de démanteler une partie du réseau qui a aidé l'un des participants présumés aux attentats, Salah Abdeslam, à rentrer en Belgique puis à disparaître. Elle a aussi permis de découvrir trois caches ayant servi à préparer les attaques.

Après la libération d'Ayoub Bazarouj, huit hommes inculpés dans le cadre de l'enquête sur les attentats en France sont encore incarcérés.

Avec AFP

 

Première publication : 22/01/2016

  • FRANCE

    Deux auteurs des attentats de Paris sont irakiens, selon l'EI

    En savoir plus

  • FRANCE

    Terrorisme : bientôt de nouveaux outils d'alerte grâce au hackathon de la Mairie de Paris ?

    En savoir plus

  • ATTENTATS DU 13 NOVEMBRE

    Le Maroc annonce l'arrestation d'un Belge "lié directement" aux auteurs des attentats de Paris

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)