Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Athènes, la culture plus forte que la crise

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

EDF adopte le projet d'EPR à Hinkley Point, Londres temporise

En savoir plus

LE DÉBAT

Hillary Clinton peut-elle conquérir la Maison Blanche ? (partie 1)

En savoir plus

LE DÉBAT

Hillary Clinton peut-elle conquérir la Maison Blanche ? (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'espoir suscité par Hillary Clinton chez les femmes aux Etats-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Pourquoi l'appli Telegram utilisée par les terroristes échappe toujours à la surveillance ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Obama : le discours qui fait mouche

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début du "sommet de la réconciliation" entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire

En savoir plus

FOCUS

En Inde, des femmes se mobilisent contre l'alcool

En savoir plus

Amériques

États-Unis : Michael Bloomberg, futur candidat indépendant à la Maison Blanche ?

© AFP | Michael Bloomberg a été maire de de New York de 2002 à 2013.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/01/2016

Michael Bloomberg, l'ancien maire de New York, a demandé à ses conseillers de s'organiser en vue d'une campagne électorale indépendante pour l'élection présidentielle aux États-Unis, rapporte samedi le New York Times.

Michael Bloomberg entrera-t-il dans la course à la présidentielle américaine ? L'ancien maire de New York a dit à ses conseillers de s'organiser en vue d'une campagne électorale indépendante pour l'élection présidentielle de novembre prochain aux États-Unis, rapporte samedi 23 janvier le New York Times.

Le milliardaire, âgé de 73 ans, a fait savoir à ses amis et à ses équipiers qu'il pensait pouvoir engager au moins un milliard de dollars (plus de 900 millions d'euros) sur sa fortune personnelle, précise le quotidien new-yorkais, qui cite des sources au fait des projets de l'ancien maire.

Celui qui fut édile de New York de 2002 à 2013 s'est donné jusqu'à début mars pour entrer dans la course, indique le journal. Il a commandé en décembre un sondage pour évaluer son score face à Hillary Clinton et Donald Trump, en tête des intentions de vote dans les sondages, respectivement pour la primaire démocrate et pour la primaire républicaine.

>> À lire sur France 24 : "Interdire l'entrée des musulmans aux États-Unis, la nouvelle provocation de Trump"

Proche de Wall Street sur le plan économique, Michael Bloomberg s’est montré libéral sur le plan social, en défendant par exemple le mariage homosexuel, autorisé en juillet 2011 dans l’État de New York.

Aucun candidat indépendant n'a jamais remporté une élection présidentielle aux États-Unis. Mais le fondateur de l'agence de données financières Bloomberg estime qu'il y a une fenêtre d'opportunité pour sa candidature, écrit le New York Times, dans le cas où les républicains choisiraient le populiste Donald Trump ou le sénateur texan Ted Cruz pour les représenter à l'issue de la primaire et si, dans le même temps, le camp démocrate jetait son dévolu sur le sénateur du Vermont Bernie Sanders, qui se décrit lui-même comme "socialiste".

Maire de New York pendant trois mandats de 2002 à 2013, le milliardaire caresse depuis longtemps l'idée présidentielle. Républicain autrefois, il est devenu indépendant en 2007. Il a beaucoup dépensé d'argent ces dernières années dans des campagnes visant à durcir la législation sur les armes, ou à réformer l'immigration.

Les primaires américaines commenceront officiellement le 1er février pour les deux principaux partis, avec le caucus de l'Iowa.

Avec Reuters
 

Première publication : 23/01/2016

  • ÉTATS-UNIS

    Débat démocrate : Hillary Clinton tente d’enrayer la "révolution Sanders"

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    États-Unis : les républicains Donald Trump et Ted Cruz déterrent la hache de guerre

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Donald Trump dévoile son premier spot de campagne, et crée une nouvelle polémique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)