Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Poutine, maître du jeu en Syrie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le manque de 'culture financière' des Français"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La guerre contre les mutilations génitales

En savoir plus

LE DÉBAT

Liban : la fin de la crise ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Liban : la fin de la crise ? (partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le brio", Camelia Jordana sur la voie de l’éloquence

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les espoirs déçus des Tunisiens de Bir Ali, 7 ans après la révolution

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Une actrice indienne menacée de mort, à cause d'un rôle au cinéma"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Uber piraté massivement

En savoir plus

SPORT

Dopage, corruption... Adidas va rompre son contrat avec la Fédération internationale d'athlétisme

© AFP | Adidas devrait très prochainement rompre son contrat de sponsoring avec l'IAAF.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/01/2016

Adidas, sponsor majeur de l'athlétisme, pourrait bientôt annoncer la rupture de son contrat de sponsoring avec la Fédération internationale (IAAF). La marque sportive aurait été plus qu'échaudée par les récents scandales de corruption et de dopage.

Avec près de quatre ans d'avance, Adidas va mettre un terme à son partenariat avec la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) en raison du scandale de corruption et de dopage dans laquelle cette dernière est plongée, a rapporté dimanche la BBC.

>> À lire sur France 24 : "Dopage : la fédération russe aurait financé la présidentielle au Sénégal"

Principal sponsor de l'IAAF, l'équipementier sportif allemand considère que les soupçons pesant sur la fédération sont un motif de rupture de leur accord, qui devait courir sur 11 ans, selon la BBC. Reuters n'a pas été en mesure de confirmer ces affirmations. Il n'a pas été possible de joindre dans l'immédiat ni Adidas ni l'IAAF, qui n'ont ni l'un ni l'autre réagit auprès de la BBC.

Un partenaire majeur

Citant des sources anonymes, le média britannique rapporte que l'accord porte sur un montant d'environ huit millions de dollars (7,4 millions d'euros) par an. Il a permis à Adidas de devenir un "partenaire officiel" de l'IAAF au même titre que Canon, Toyota, Seiko, TDK, TBS et Mondo.

Une commission indépendante de l'Agence mondiale antidopage (AMA) a accusé le 14 janvier Lamine Diack, ancien président de l'IAAF, d'avoir organisé et permis un système de corruption au sein de l'instance mondiale de l'athlétisme.

Cette même commission avait précédemment fait état en novembre d'un système généralisé de dopage dans l'athlétisme russe.

Avec Reuters
 

Première publication : 25/01/2016

  • Le Débat de France 24

    Dopage : un sport propre est-il possible ?

    En savoir plus

  • DOPAGE

    L'agence mondiale antidopage accable la Fédération internationale d'athlétisme

    En savoir plus

  • ATHLÉTISME

    Dopage russe : Lamine Diack de nouveau mis en examen pour corruption

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)