Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : la CPI annonce l'ouverture d'un examen préliminaire

En savoir plus

TECH 24

Sex-tech : les technologies de l'intime

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Maudite courbe : comment faire baisser le chômage en France ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Clinton vs Trump : le match des programmes économiques

En savoir plus

#ActuElles

Laurence Rossignol : "Tout sexisme est insupportable"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses de la Fashion Week parisienne

En savoir plus

FOCUS

Venezuela : État déliquescent et lynchages de rue

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jean Todt : "Être compétitif, c'est aussi être responsable"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand jeu" de Céline Minard pour échapper au désordre du monde

En savoir plus

Moyen-Orient

Lutte contre l'EI : Tony Blair prône l'envoi de troupes au sol

© Justin Tallis, AFP | L'ancien Premier ministre britannique Tony Blair estime que les frappes aériennes ne sont pas suffisantes pour lutter contre l'EI.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/01/2016

Sur l'antenne d'Europe 1, l'ancien Premier ministre Tony Blair s'est prononcé pour l'envoi de troupes au sol pour lutter contre les jihadistes de l'EI estimant que les frappes aériennes "ne suffisaient pas".

Invité d'Europe 1, l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair, a estimé que les frappes aériennes contre les jihadistes de l'organisation État islamique (EI) "n'étaient pas suffisantes".

Plusieurs pays dont la France, les États-Unis, et la Russie mènent actuellement des raids aériens contre des positions de l'EI en Irak et en Syrie, où ils contrôlent de large pans de territoire. L'actuel Premier ministre britannique, David Cameron, avait obtenu le feu vert de son Parlement, avant de mener les premières frappes aériennes au mois de décembre.

Selon l'ancien leader du parti travailliste, "si on veut éliminer l'État islamique, il faut trouver les moyens". Il s'est ainsi prononcé pour la création d'une "force internationale d'intervention au sol". Selon lui, il faut déployer des soldats occidentaux "quand c'est nécessaire".

Tony Blair a également souligné l'urgence d'agir pour une solution en Syrie pour résoudre également la crise des réfugiés. "Si on n'a pas de solution à la crise en Syrie, on ne peut pas avoir de solution à la crise des réfugiés", a-t-il insisté.

Première publication : 26/01/2016

  • SYRIE

    Les États-Unis visent "Jihadi John" dans un raid aérien en Syrie

    En savoir plus

  • TERRORISME

    "Jihadi John" : les services secrets britanniques critiqués

    En savoir plus

  • IRAK

    Le bourreau de l'EI "Jihadi John" identifié

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)