Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCO

Trump ou Clinton : qui est le plus crédible sur l'économie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep, symbole de la faiblesse américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Fance : le chômage repart à la hausse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Clinton 1 - Trump 0"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Gabon, retour au calme, mais climat politique tendu à la veille de l'investiture d'Ali Bongo

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le drôle de selfie d'Hillary Clinton

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise migratoire en France : Hollande à Calais pour la première fois de son mandat

En savoir plus

LE DÉBAT

Clinton – Trump : un duel décisif ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Mondial de l'auto : un salon en perte de vitesse ?

En savoir plus

Economie

Apple : toujours des records, mais une progression des ventes d'iPhone à la baisse

© AFP | Les ventes d'iPhone ont été moins importantes que prévu fin 2015.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/01/2016

Pour la première fois en 13 ans, Apple s'attend à voir son chiffre d'affaires diminuer : les ventes d'iPhone augmentent moins que prévu. Lors de l'annonce des résultats mardi, l'action d'Apple a New York a chuté de 2 %.

La pomme serait-elle en chute libre ? Apple a dévoilé, mardi 26 janvier, des résultats financiers trimestriels qui donnent l'apparence d'un groupe en bonne santé. Son chiffre d'affaires pour la période qui s'est achevée fin décembre s'est élevé à 75,9 milliards de dollars et son bénéfice a atteint 18,4 milliards de dollars. Dans les deux cas, il s'agit d'un record.

Pourtant, l'action du groupe a chuté de 2 % à New York pendant l'annonce des résultats. Les investisseurs n'ont pas été rassurés par les ventes d'iPhone, la traditionnelle machine à profits d'Apple. Apple en a vendu 74,8 millions, soit 700 000 de moins que prévus par les analystes. Surtout, la progression des ventes du célèbre smartphone -  qui n'a été que de 1 % par rapport à la même période en 2014 - n'a jamais été aussi faible depuis la sortie de l'iPhone en 2007.

Inquiétude sur le futur

Autre sujet d'inquiétude : l'avenir. Apple projette pour le deuxième trimestre un chiffre
d'affaires de 50 à 53 milliards de dollars, ce qui serait inférieur à celui de l'année dernière. Là encore, ce serait une première en 13 ans.

"Avec le ralentissement de la croissance de l'iPhone, il aurait fallu un produit qui soit vraiment intéressant", souligne à Reuters l'analyste J.J. Kinahan du cabinet de conseil américain TD Ameritrade. "La pression continuera de s'exercer sur l'action sans un véritable plan de croissance des ventes ou un nouveau produit".

Les résultats financiers d'Apple démontrent que le groupe a besoin d'un nouveau moteur pour sa croissance car l'iPhone ne suffit plus et les marchés financiers commencent à se montrer de plus en plus nerveux. Pour l'heure, l'Apple Watch ne semble pas encore être à même de prendre le relai puisque la marque à la pomme n'a même pas voulu spécifier les ventes de cette montre connectée présentée, à sa sortie en juin 2015, comme la nouvelle révolution "made in Apple".

Première publication : 27/01/2016

  • ÉTATS-UNIS

    Violation de brevet : Apple condamné à verser 234 millions de dollars à une université américaine

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Nouveaux iPhone, iPad et Apple TV... Apple dévoile ses innovations

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Bénéfices records pour Apple, mais déception en Bourse

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)