Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : la troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkini : le Conseil d'état tranche, le débat politique continue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive turque en Syrie - Arrêté anti-burkini suspendu

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les secrets de l'Hôtel des Invalides

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Fiscalité, épargne, travail : les promesses économiques du candidat Sarkozy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le patriotisme économique prôné par Montebourg peut-il fonctionner ?

En savoir plus

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Le golfe de Porto, un paradis entre terre et mer

En savoir plus

FRANCE

Démission de Christiane Taubira : retour sur 4 ans d'éloquence

© Jean-Pierre Muller, AFP | Christiane Taubira a quitté, mercredi 27 janvier, ses fonctions de ministre de la Justice, après presque quatre ans sous la présidence Hollande.

Texte par Charlotte VIGUIÉ

Dernière modification : 27/01/2016

La ministre de la Justice, Christiane Taubira, a annoncé, mercredi 27 janvier, sa démission du gouvernement. Très active sur les réseaux sociaux, l’ex-garde des Sceaux est devenue, grâce à son verbe, une personnalité très suivie sur le Web.

Christiane Taubira a finalement démissionné de son poste de  ministre de la Justice, actant un "désaccord politique majeur".

Une annonce faite mercredi 27 janvier, le même jour que l’ouverture, à la commission des lois de l’Assemblée nationale, des débats sur le projet de réforme constitutionnelle. L’ex-ministre de la Justice avait, à de nombreuses reprises, exprimé son désaccord vis-à-vis du gouvernement sur ce projet, notamment sur la question de la déchéance de nationalité pour les terroristes.

Elle n'avait pourtant jamais fait sienne la maxime d'un autre ministre, Jean-Pierre Chevènement, qui estimait qu'au gouvernement, en cas de désaccord sur la ligne il fallait "fermer sa gueule ou démissionner". Bien au contraire, Christiane Taubira a, durant près de 4 ans, su imposer une exceptionnelle liberté de ton, à l'Assemblée nationale, dans les médias ou sur les réseaux sociaux, ce qui lui a permis de bâtir une réelle popularité.

L'une de ses marques de fabrique est la citation de grands auteurs, comme l'atteste encore aujourd'hui cette référence à Aimé Cesaire :

Les débats pour tous

L’ancienne garde des Sceaux est suivie par plus de 304 000 personnes sur Twitter. Cela n’a pas toujours été le cas. Christiane Taubira a notamment bénéficié d’une visibilité exceptionnelle à l’occasion des débats autour du mariage pour tous.

Promesse de François Hollande, le projet de loi porté par le gouvernement est au cœur de l’actualité, de mai 2012 jusqu’à sa promulgation en juin 2013. Les débats au sein de l’Hémicycle, retransmis à la télévision puis sur Internet, hissent Christiane Taubira au rang d’icône emblématique de la future loi.

Sa verve et son éloquence alimentent les discussions autour d’un débat public d’une ampleur hors du commun. Plusieurs fois critiquée par des députés de l’opposition au sein de l’Assemblée nationale, les réponses passionnées – et improvisées – de Christiane Taubira deviennent virales sur la Toile. Sans compter les standing ovations qu’elles provoquent chez les élus.

Avec la défense de ce projet de loi, emblématique du retour de la gauche au pouvoir, Christiane Taubira devient presque une égérie pour les partisans du mariage homosexuel. Soutenue par de nombreuses associations, sa popularité grimpe rapidement sur le Net. Bientôt fleurissent de nombreuses vidéos compilant ses meilleurs moments d’oratrice au sein de l’assemblée, qui rapprochent plus la ministre de la star adulée que la distante politicienne.

Poétesse militante
Les envolées lyriques de l’ex-ministre de la Justice ne se cantonnent pas aux murs de l’Assemblée nationale. Sur Twitter, Christiane Taubira commente régulièrement l’actualité française et internationale, citant Aimé Césaire ou Léon Gontran-Damas.

La ministre fait preuve d’une plume affutée et poétique, qu’elle met au service de ses convictions politiques. Évoquant la mort du petit Aylan, le sort des réfugiés ou la mort de plusieurs Afro-Américains par des policiers aux États-Unis, elle prend position et se fait militante, mais toujours avec une plume enlevée et lyrique.

Christiane Taubira a ainsi marqué les esprits, dans le domaine du droit français et de la politique intérieure comme dans les discussions et débats numériques. Si sa carrière de garde des Sceaux a pris fin offciellement le 25 janvier 2016, les internautes ne peuvent qu’espérer que la voix, elle, restera bien active.

 

Première publication : 27/01/2016

  • FRANCE

    France : la ministre de la Justice Christiane Taubira démissionne après "la couleuvre de trop"

    En savoir plus

  • FRANCE

    France : la voix discordante de Christiane Taubira met la majorité dans l’embarras

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)