Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Attentat de Gaziantep : la communauté kurde de Turquie à nouveau meurtrie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Agents presque secrets" : gros bras, petits effets

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : le rêve d’Europe des jeunes footballeurs ivoiriens

En savoir plus

LE DÉBAT

Quelle est la stratégie du président turc vis-à-vis des Kurdes ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Quelle est la stratégie du président turc vis-à-vis des Kurdes ? (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La DCNS a subi des fuites massives de documents

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le sexisme, c'est terminé (selon les hommes)"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Je rêvais d'un autre monde"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Ville morte en RDC" : une mobilisation inégale dans le pays

En savoir plus

Economie

La croissance française repart à la hausse et atteint 1,1 % en 2015

© Rémy Gabalda, AFP | Ce chiffre est le plus haut niveau atteint depuis quatre ans.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/01/2016

Sur l'ensemble de 2015, le produit intérieur brut de la France a progressé en moyenne de 1,1 %, selon l'Insee, soit son niveau le plus élevé depuis 2011, après +0,2 % en 2014.

La croissance en France a atteint 1,1% en France en 2015, selon les chiffres publiés vendredi par l’Insee, après s'être établie au quatrième trimestre à 0,2 %.

Ce chiffre, conforme aux dernières prévisions du gouvernement, est le plus haut niveau du Produit intérieur brut (PIB) atteint depuis quatre ans. Toutefois, il est inférieur à celui de la zone euro, qui devrait atteindre 1,5 % en 2015, selon l'Institut national de la statistique et des études économiques.

Le ministre des Finances Michel Sapin a jugé que 2015 avait été "l'année de la reprise" et que cette dernière devait "s'amplifier en 2016" afin "d'avoir plus d'emplois", ce qui constitue la "priorité" du gouvernement, dans une réaction relayée par l'AFP.

Michel Sapin a observé que l'activité avait "progressé de 0,2 % au dernier trimestre de 2015, malgré les conséquences inévitables des attentats" du 13 novembre. "Les Français n'ont pas baissé les bras", s'est-il réjouit.

Dans le détail, les dépenses de consommation des ménages, qui contribuent traditionnellement à la solidité de l'activité, ont augmenté de 1,4 % en 2015. Les investissements des entreprises, moteur attendu d'une reprise économique durable, ont pour leur part progressé de 2 % par rapport à 2014.

Les exportations ont quant à elles bondi de 5,9 % en 2015, alors que les importations ont augmenté de 6,1 %. De fait, "le solde extérieur contribue encore négativement à la croissance en 2015 (-0,2 point) mais moins qu'en 2014 (-0,5 point)", selon l'Insee.

Avec AFP
 

Première publication : 29/01/2016

  • FRANCE

    Le chômage repart à la hausse en France

    En savoir plus

  • FRANCE

    Temps du travail, CDI et salaire minimum : pas de révolution dans le rapport Badinter

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les attentats de Paris pourraient coûter 2 milliards d'euros à l'économie française

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)