Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

8 ans après, Athènes tourne la page des plans d'aide

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taysir Batniji : "Mes cousins palestiniens exilés aux États-Unis se sentent Américains"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les Vénézuéliens face à l’hyperinflation

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La Grèce, ses blessures fermées, et celles qui restent ouvertes"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

FRANCE

Depuis New York, Christiane Taubira réaffirme sa "loyauté" envers François Hollande

© Jewel Samad / AFP | Christiane Taubira devant les étudiants de la New York University (NYU), le 29 janvier 2016.

Vidéo par Emmanuel SAINT-MARTIN , Jessica LE MASURIER

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 31/01/2016

Dans le cadre d'un déplacement aux États-Unis où elle était invitée par la New York University (NYU), l'ancienne garde des Sceaux Christiane Taubira a réaffirmé, vendredi, qu'elle resterait "loyale" au président François Hollande.

Chaleureusement accueillie par des étudiants de l'université de New York, vendredi 29 janvier, l'ancienne garde des Sceaux Christiane Taubira a refusé d'évoquer son avenir politique mais affirmé qu'elle resterait "loyale" à François Hollande.

Initialement prévu dans le cadre d'un déplacement officiel aux États-Unis, ensuite annulé, ce voyage avait finalement été maintenu sur l'insistance de la New York University (NYU), qui l'avait invitée de longue date. Christiane Taubira a quitté mercredi la Chancellerie sur un désaccord avec le projet de l'exécutif relatif à la déchéance de nationalité.

L'auditorium Tisch de l'école de droit de la faculté, où elle a présenté un long exposé sur l'importance du droit et de l'État dans la préservation de l'égalité entre les citoyens et de leurs libertés, affichait complet et a salué son entrée par une ovation debout, ce qui a visiblement ému l'ancienne garde des Sceaux. Pendant une séance de questions, plusieurs personnes l'ont pressée de rester impliquée dans la vie politique et de se présenter à l'élection présidentielle de 2017.

"Je ne réponds pas à cette question parce qu'elle est nulle et non avenue", a-t-elle répondu un peu plus tard au cours d'un court point de presse, en réponse à une nouvelle interrogation sur 2017.

"Je participerai à la campagne". Comment ? "Vous verrez bien", a-t-elle affirmé, visiblement agacée par ce feu de questions sur son avenir politique. "Il y a autre chose d'important que ma destinée", a-t-elle insisté.

Interrogée sur son attitude vis-à-vis du président français, François Hollande, une fois sortie du gouvernement, elle a haussé le ton : "Je suis loyale au président de la République et je le demeurerai !"

Avec AFP
 

Première publication : 30/01/2016

  • FRANCE

    France : la voix discordante de Christiane Taubira met la majorité dans l’embarras

    En savoir plus

  • FRANCE

    Démission de la ministre française de la Justice Christiane Taubira

    En savoir plus

  • FRANCE

    France : la ministre de la Justice Christiane Taubira démissionne après "la couleuvre de trop"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)