Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Du "Brexit" au "Borexit"

En savoir plus

POLITIQUE

« Le Brexit est un vote xénophobe, il révèle une coupure du Royaume-Uni en deux »

En savoir plus

POLITIQUE

"L’Europe est une famille de peuples, libres de vivre ensemble ou de partir"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Brexit : "Chacun doit mener sa vie comme il l'entend"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Matthew McConaughey en pleine guerre de Sécession dans "Free State of Jones"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Porto Rico, le virus Zika se propage à grande vitesse

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Quand les séries télé fabriquent des héros géopolitiques

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un président en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Année noire pour le tourisme en Turquie

En savoir plus

Sports

Handball : l'Allemagne sacrée championne d'Europe

© Attila Kisbenedek, AFP | L'équipe d'Allemagne de handball a remporté son deuxième sacre européen, douze ans après son premier titre européen. .

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/02/2016

L'Allemagne été sacrée championne d'Europe de handball messieurs en battant l'Espagne 24 à 17 en finale dimanche à Cracovie, en Pologne.

Et de deux pour l’Allemagne ! Douze ans après son premier titre européen en 2004, l'Allemagne a été sacrée championne d'Europe de handball après sa victoire 24-17 contre l'Espagne. Ce second sacre offre une qualification directe pour les Jeux de Rio où les Allemands compteront parmi les principaux favoris avec la France, double tenante du titre.

La "Mannschaft" n'avait plus remporté la moindre médaille depuis son sacre mondial à domicile en 2007. Et elle était loin de faire partie des favoris au début de la compétition au vu d'une avalanche de forfaits, dont celui de sa vedette, l'ailier gauche Uwe Gensheimer.

Malgré cela, elle a réussi le miracle de revenir au sommet de l'Europe grâce à une groupe de jeune joueurs - 24 ans et demi de moyenne d'âge - qui se sont révélés, comme le gardien Andreas Wolff (24 ans), auteur d'une énorme prestation dimanche (24 arrêts sur 41 tirs).

L'Espagne et la Croatie, qui a pris la troisième place devant la Norvège dimanche, auront aussi de solides chances si toutefois elles parviennent à se qualifier.

Le mur allemand

L'Espagne, pourtant favorite de cette finale, s'est heurtée à la défense de fer allemande. Même sur les phases de supériorité numérique, Raul Entrerrios, désigné meilleur joueur du tournoi, et ses partenaires, ont eu toutes les peines du monde à trouver le chemin des filets.

Grâce à une démonstration défensive, les Allemands menaient 10-6 à la pause. Le score aurait pu être encore plus conséquent si le portier espagnol Arpad Sterbik n'avait pas été dans un bon jour.

Au retour des vestiaires, le même scénario s'est répété. Wolff, en transe, continuait de multiplier les parades en levant le poing vers son banc. Les "Deutschland, Deutschland !" retentissait sans arrêt dans les tribunes.

L'arrière droit Kai Häfner, rappelé en cours de compétition pour remplacer Weinhold, marquait son sixième but de la partie pour faire enfler le score (18-11) à l'approche des dix dernières minutes. L'écart allait même monter jusqu'à +9 (22-13) dans le "money time".

Et dire que l'Espagne l'avait emporté contre l'Allemagne lors de leur match inaugural (32-29). En quinze jours, la "Mannschaft" a tout simplement changé de visage, montant en puissance au fil des matches. Elle les a d'ailleurs tous gagnés après cette défaite contre la "Roja".

Championne du monde en 2005 et en 2013, l'Espagne est décidément maudite dans cette compétition. C'est son quatrième échec en finale après ceux de 1996, 1998 et 2006.
 

Avec AFP.

Première publication : 31/01/2016

  • HANDBALL

    La France championne du monde de handball après sa victoire face au Qatar

    En savoir plus

  • HANDBALL

    L'Égypte candidate à l'organisation du Mondial-2021 de handball

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)