Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La RDC fête son indépendance mais toujours pas de calendrier pour les élections

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat à l'aéroport d'Istanbul : 41 victimes, la Turquie pointe du doigt le groupe EI

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La sixième extinction : comment sauver les espèces ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Salia Sanou chorégraphie son désir d'horizons

En savoir plus

TECH 24

Viva Tech : Paris se rêve en capitale de l'innovation

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La Camargue dans le sillage de ses gardiens

En savoir plus

FOCUS

À Taïwan, la démocratie se conjugue au féminin

En savoir plus

MODE

Les collections masculines 2017 tentent d’égayer un monde traumatisé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Boris Johnson "exécuté par le Brexit"

En savoir plus

Amériques

Caucus de l'Iowa : le républicain Cruz l'emporte, Clinton revendique la victoire côté démocrate

© Justin Sullivan, Getty images North America, AFP | Hillary Clinton, candidate démocrate, et Ted Cruz, candidat républicain, à Des Moines (Iowa), le 1er février 2016,

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/02/2016

Le très conservateur Ted Cruz a remporté, devant Donald Trump qui était pourtant donné favori, le caucus républicain de l'Iowa lundi soir. Côté démocrate, l'équipe de campagne d'Hillary Clinton a revendiqué la victoire.

Le sénateur du Texas Ted Cruz a été proclamé, lundi 1er février, vainqueur du caucus de l'Iowa chez les républicains, recueillant 28 % des suffrages sur la base de la quasi-totalité des résultats. Créature du Tea Party, détesté au Congrès pour son obstruction permanente, le vainqueur du jour a fait campagne contre "le cartel de Washington".

Il devance le milliardaire Donald Trump (24 %), lui-même talonné par le sénateur de Floride Marco Rubio (23 %). Le très bon score de ce dernier devait faire pousser un "ouf" se soulagement aux ténors du "Grand Old Party". Ces derniers sont en effet en quête d'un candidat plus consensuel pour l'élection du 8 novembre qui désignera le successeur de Barack Obama.

Vient ensuite, en quatrième position, Ben Carson avec 9 %. Il a d'ailleurs étrangement annoncé qu'il devait rentrer chez lui en Floride pour "chercher du linge propre" mais que cela ne voulait pas dire qu'il quittait la course à la Maison Blanche et qu'il la reprendrait mercredi.

Rand Paul termine à 4,5% devant Jeb Bush, fils et frère des présidents George H. W. Bush et George W. Bush, qui a rassemblé moins de 3 % des voix. John Kasich, Carly Fiorina, Mike Huckabee, Chris Christie et Rick Santorum sont tous à moins de 2 %. Mike Huckabee a d'ailleurs annoncé qu'il se retirait de la course.

>> En vidéo animée : "Primaires américaines : qu’est-ce qu’un caucus ?"

Hillary Clinton revendique la victoire

Du côté des démocrates, l'équipe de campagne d'Hillary Clinton a revendiqué la victoire au terme d'une bataille très serrée face à Bernie Sanders. Martin O'Malley, troisième prétendant démocrate, a suspendu sa campagne. "Après un examen approfondi des résultats, il n'y a pas d'incertitude et la secrétaire Clinton a clairement remporté le plus de délégués", a déclaré Matt Paul, son directeur de campagne dans l'Iowa.

Avec 99 % des résultats connus, Hillary Clinton a remporté 49,9 % des votes tandis que le sénateur Bernie Sanders en a remporté 49,5 %. Celui-ci n'a pas officiellement reconnu sa défaite.

"Les résultats de cette nuit sont les plus serrés dans toute l'histoire du caucus démocrate de l'Iowa", a dit le chef du parti Andy McGuire

Longtemps favorite, Hollary Clinton s'est retrouvée à quasi-égalité avec son rival Bernie Sanders. Malgré ce coude-à-coude, Hillary Clinton a laissé échapper "un grand soupir de soulagement" avant de revendiquer la victoire. Une deuxième place loin derrière Bernie Sanders aurait ravivé le souvenir de la cinglante défaite de 2008, quand, déjà favorite, elle avait trébuché face au sénateur Barack Obama.

Dans le camp de Bernie Sanders, quasi-inconnu au niveau national avant son entrée en campagne, on considérait néanmoins qu'égaler l'ex-favorite Hillary Clinton était un succès en soi. Bernie Sanders a remercié ses partisans avant l'annonce des résultats. "Nous n'avions pas d'organisation politique, pas d'argent, pas de nom, on ne nous connaissait pas. (...) Et ce soir, alors que les résultats ne sont pas encore connus, on dirait que nous sommes à quasi égalité" avec Mme Clinton, a lancé le sénateur du Vermont, qui se dit socialiste et promet une "révolution politique".

Donald Trump plus conciliant que d'habitude

Marco Rubio, premier à réagir aux scores de l'Iowa, s'est présenté comme le candidat en mesure d'unir les républicains, et il a félicité Ted Cruz pour sa victoire, estimant qu'elle était méritée.

Pour le magnat de l'immobilier Donald Trump, la soirée est sombre. Celui qui étrille quotidiennement sur Twitter les "loosers" de tous poils, et dont l'essentiel du discours jusqu'ici reposait sur son avance dans les sondages, sait qu'il va devoir s'adapter.

"Demain nous serons dans le New Hampshire (...) et nous nos battrons pour obtenir la nomination républicaine", a-t-il lancé dans un discours au ton inhabituellement posé et conciliant.

Quant à Ted Cruz, il a salué une victoire des conservateurs. "Ce soir, c'est la victoire des courageux conservateurs de l'Iowa et de l'ensemble de cette grande nation", a-t-il dit, ajoutant que les résultats montraient que le candidat ne serait pas désigné par les médias, pas plus que par l'establishment de Washington ou par les groupes de pression.


Avec AFP et Reuters

Première publication : 02/02/2016

  • VIDÉO

    Primaires américaines : qu’est-ce qu’un caucus ?

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    États-Unis : Trump boycotte le dernier débat républicain

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    L’affaire des emails plombe à nouveau la campagne d’Hillary Clinton

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)