Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Mai 68 revisité à travers ses affiches

En savoir plus

FOCUS

France : les nouveaux partis politiques sur les bancs de l'école

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Entre les États-Unis et l'Iran, "le fossé"

En savoir plus

L’invité du jour

Roland Lehoucq : "On peut pratiquer les sciences en analysant Star Wars"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

France : nouvelle journée de grève des fonctionnaires

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Italie, année zéro ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : "oui" à 73% pour la réforme voulue par Nkurunziza

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les francs-maçons interdits de gouvernement en Italie

En savoir plus

LE DÉBAT

Italie : l'alliance qui fait trembler l'Europe

En savoir plus

Afrique

Karim Wade, le fils de l'ex-président sénégalais, porte plainte en France pour "détention arbitraire"

© AFP | Karim Wade lors de son arrestation en avril 2013 à Dakar.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/02/2016

Les avocats de Karim Wade, le fils de l'ancien président sénégalais, emprisonné depuis avril 2013, viennent de déposer plainte en France pour "détention arbitraire". En 2015, il avait été condamné à six ans de prison pour enrichissement illicite.

Alors que Karim Wade est emprisonné depuis avril 2013, les avocats du fils de l’ancien président sénégalais, dont la mère est française viennent de déposer une plainte en France devant le tribunal de grande instance de Paris pour "détention arbitraire", selon des informations obtenues par France 24.

Cette décision a été prise quelques jours après une déclaration rendue publique vendredi 29 janvier par un groupe d’experts des Nations Unies. Ces derniers ont confirmé leur premier avis de 2015 sur le cas de Karim Wade, ancien ministre d'État à la coopération internationale du Sénégal, qui purge actuellement une peine de prison de six ans pour corruption.

"Le Groupe de travail se tient à son avis selon lequel la détention de M. Karim Wade est arbitraire", a déclaré le président du groupe de travail sur la détention arbitraire, Seong-Phil Hong. "Nous ne disposons d'aucune nouvelle information susceptible de nous amener à modifier notre décision".

En août 2015, la Cour suprême du Sénégal a confirmé la sentence prononcée en mars à l'encontre de Karim Wade à six ans de prison pour enrichissement illicite, après avoir "rejeté les pourvois" en cassation, introduits par ses avocats.
 

Première publication : 02/02/2016

  • SÉNÉGAL

    Sénégal : la Cour suprême confirme la condamnation de Karim Wade

    En savoir plus

  • Journal de l'Afrique

    Sénégal : Karim Wade condamné à 6 ans de prison ferme

    En savoir plus

  • SUR FRANCE 24

    Sénégal : l'avocat de Karim Wade dénonce une "parodie de justice"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)