Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Ville morte en RDC" : une mobilisation inégale dans le pays

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Syrie: la Turquie sur tous les fronts

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : au Niger, les enfants de plus en plus touchés par la malnutrition

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Tonino Benacquista, roi du romanesque

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Montebourg, Sarkozy : leurs propositions pour redresser l'économie française

En savoir plus

LE DÉBAT

Destruction des mausolées de Tombouctou : un procès historique devant la CPI

En savoir plus

LE DÉBAT

Destruction des mausolées de Tombouctou : un procès historique devant la CPI (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'État français a-t-il volontairement omis des détails dans un rapport sur Renault ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Renzi, Merkel et Hollande sont sur un bateau"

En savoir plus

Amériques

Virus Zika : le Brésil déconseille aux femmes enceintes d'assister aux JO

© Christophe Simon, AFP | Ana Paula Santos, 34 ans, tient dans ses bras le 24 janvier 2016 à Salvador au Brésil, sa fille de 45 jours qui souffre de microcéphalie certainement due à une piqûre de moustique tigre avant sa naissance.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/02/2016

Quelques heures après que l’OMS a décidé de classer "urgence de santé publique de portée mondiale" l'épidémie du virus Zika, le gouvernement brésilien a déconseillé lundi aux femmes enceintes de venir au Brésil assister aux JO.

Le chef de cabinet du gouvernement brésilien, Jaques Wagner, a annoncé lundi 1er février qu’il était déconseillé pour les femmes enceintes de se rendre dans le pays à l’occasion des Jeux olympiques qui se tiendront à Rio de Janeiro entre le 5 et le 21 août.

Quelques heures plus tôt, l'organisation mondiale de la santé (OMS) avait qualifié d'"urgence de santé publique de portée mondiale" l'épidémie du virus Zika, soupçonné de causer des malformations congénitales. Une décision saluée comme "positive" par la présidente brésilienne Dilma Rousseff car, a précisé Jaques Wagner, "c'est un organisme responsable qui alerte tout le monde, dont le monde scientifique, sur le danger de ce nouveau virus".

L'agence de l'ONU semble soucieuse de faire oublier les critiques liées à sa réponse jugée trop faible face à la récente épidémie d'Ebola en Afrique.

"Les JO auront lieu en hiver"

Le président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach s'est dit lundi confiant dans le bon déroulement des Jeux olympiques de Rio, malgré l'épidémie du virus Zika qui sévit particulièrement au Brésil.

"Nous sommes en relations étroites avec l'OMS, nous sommes en contact avec tous les comités olympiques nationaux qui sont de leur côté en contact avec les autorités santitaires de leur pays. Aucune interdiction de voyager n'a été lancée, il faut aussi voir que les JO auront lieu en hiver (au Brésil), ce qui n'est pas la période privilégiée de reproduction pour les moustiques", a poursuivi le président du CIO.

L'OMS a jugé qu'un lien entre ce virus, transmis par un moustique, et une explosion en Amérique du Sud du nombre de cas de microcéphalie, malformation congénitale dont souffrent les enfants nés avec une tête et un cerveau anormalement petits, était "fortement suspecté, bien que non prouvé scientifiquement". Zika est également soupçonné d'être lié au syndrome neurologique de Guillain-Barré (SGB).

Comme la dengue et le chikungunya, le Zika, qui tire son nom d'une forêt en Ouganda où il a été repéré pour la première fois en 1947, se transmet par une piqûre de moustique tigre, du genre Aedes aegypti ou Aedes albopictus.

Avec AFP

Première publication : 02/02/2016

  • SANTÉ

    L'OMS convoque une réunion d'urgence sur le virus Zika

    En savoir plus

  • AMÉRIQUES

    Le virus Zika se propage "de manière explosive"

    En savoir plus

  • SANTÉ

    Un cas de virus Zika annoncé par un hôpital danois

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)