Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les attentats ne suffisent pas à expliquer les chiffres du chômage"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les propos de Patrick Buisson ne me touchent pas"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le mouvement "Buy Black" prend de l’ampleur

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Mabanckou, écrivain du monde

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Trump ou Clinton : qui est le plus crédible sur l'économie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep, symbole de la faiblesse américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Fance : le chômage repart à la hausse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Clinton 1 - Trump 0"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Gabon, retour au calme, mais climat politique tendu à la veille de l'investiture d'Ali Bongo

En savoir plus

Afrique

Aqmi revendique l'enlèvement du couple australien au Burkina Faso

© Photo publiée sur la page Facebook "Djibo soutient Dr Ken Elliott". | Le couple australien enlevé le 15 janvier au Burkina Faso vivait dans la ville de Djibo depuis plus de 40 ans.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/02/2016

L'organisation terroriste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué, dans un enregistrement audio rendu public vendredi, l'enlèvement d'un couple australien le 15 janvier au Burkina Faso.

Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué l'enlèvement d'un couple d'Australiens, le 15 janvier dernier dans le nord du Burkina Faso, dans un enregistrement audio rendu public vendredi 5 février.

Dans cette déclaration, diffusée sur son compte Telegram, Aqmi ajoute avoir décidé de libérer sans condition un de ses deux otages, une femme.

Les deux Australiens, originaires de Perth selon une source au sein du renseignement burkinabè, vivaient dans la ville de Djibo, près de Baraboulé, depuis 1972, avait indiqué à l'AFP un habitant, Moumouni Tamboura.

L'enlèvement des deux Australiens, un médecin et son épouse, avait eu lieu en même temps que l'attaque d'un grand hôtel de la capitale, Ouagadougou, qui avait fait une trentaine de morts et qui avait été revendiqué par Aqmi.

Avec Reuters

Première publication : 05/02/2016

  • BURKINA FASO

    Attentats au Burkina Faso : incertitudes autour du nombre d’assaillants

    En savoir plus

  • BURKINA FASO

    Trois terroristes impliqués dans les attaques de Ouagadougou toujours en fuite

    En savoir plus

  • BURKINA FASO

    Les deux Australiens enlevés au Burkina Faso sont "entre les mains d'Aqmi"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)