Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Amériques

États-Unis : débat républicain tendu avant la primaire du New Hampshire

© Jewel Samad, AFP | Les candidats républicains Donald Trump et Marco Rubio (droite) se sont affrontés,le 6 février 2016, lors d'un débat à Manchester, aux États-Unis.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/02/2016

Les candidats républicains à la Maison Blanche se sont affrontés samedi soir, lors d'un débat tendu avant les élections primaires du New Hampshire prévues mardi. Marco Rubio a été la cible de ses adversaires qui espèrent freiner sa progression.

Sept candidats républicains à la Maison Blanche se sont affrontés, samedi 6 février au soir à Manchester, lors d'un huitième débat particulièrement tendu, avant les élections primaires du New Hampshire, mardi prochain.

Le petit État du nord-est des États-Unis sera le deuxième à voter, dans le long marathon qui désignera les candidats, républicain et démocrate, à l'élection présidentielle du 8 novembre. Il donne généralement le ton pour la suite et les candidats les plus faibles n'y survivent pas. Les rivaux républicains étaient d’autant plus agressifs.

C’est le candidat Marco Rubio qui en a fait particulièrement les frais, après sa percée lors du caucus de l’Iowa, le premier État à avoir voté lundi dernier. À 44 ans, le benjamin de la course républicaine est arrivé troisième, derrière Ted Cruz, sénateur ultra-conservateur du Texas et Donald Trump, qui a dû s'y contenter d'une deuxième place quand tous les sondages le donnaient gagnant.

"L’inexpérience" de Marco Rubio pointée par ses adversaires

Marco Rubio a été la cible de critiques immédiates, ses adversaires dénonçant son supposé manque d'expérience et de solidité. "Il n'a tout simplement pas l'expérience", a d'entrée de jeu lancé le gouverneur du New Jersey Chris Christie, au cours d'une tirade particulièrement virulente.

"Marco Rubio est un politicien doué, mais nous avons déjà essayé (un jeune sénateur) avec Barack Obama", a surenchéri l'ancien gouverneur de Floride Jeb Bush, mettant lui aussi en avant son expérience sur le terrain.

"Quand je deviendrai président des États-unis, nous allons ré-embrasser toute les choses qui ont fait de l'Amérique le plus grand pays du monde", a pour sa part déclaré Marco Rubio, concentrant ses attaques sur Barack Obama.

Trump promet de réintroduire le waterboarding "et pire"

Brièvement déstabilisé par sa défaite dans l'Iowa, Donald Trump est revenu à ses déclarations agressives. Il s'est notamment moqué de ce que Jeb Bush ait appelé sa mère de 90 ans, Barbara, femme et mère de deux présidents Bush, à la rescousse dans le New Hampshire. "Wow, Jeb Bush dont la campagne est un désastre complet, a dû appeler sa maman pour s'en prendre à moi. Ce n'est pas bien !", a tweeté samedi Trump.

Le milliardaire a par ailleurs promis de réintroduire le waterboarding, pratique de torture fréquemment utilisée sous George W. Bush, avant d’être interdite par Barack Obama dès son arrivée à la Maison blanche. "Je réintroduirais la simulation de noyade ("waterboarding") et je réintroduirais des choses bien pire", a déclaré le magnat de l’immobilier.

Selon un récent sondage, le milliardaire est donné en tête dans le New Hampshire, devant Marco Rubio (35 % contre 14 % selon le sondage 7News/University of Massachusetts Lowell). Ted Cruz arriverait selon ce même sondage troisième, avec 13 %.

Avec AFP et Reuters

 

Première publication : 07/02/2016

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    Ted Cruz, l'ultra-conservateur en tête des primaires de l'Iowa

    En savoir plus

  • CAUCUS DE L'IOWA

    Caucus de l'Iowa : le républicain Cruz l'emporte, Clinton revendique la victoire côté démocrate

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Donald Trump dévoile son premier spot de campagne, et crée une nouvelle polémique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)