Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : la mobilisation contre la réforme du travail s'essouffle

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : nouveaux affrontements entre opposants et policiers

En savoir plus

LE DÉBAT

Catalogne : la procédure de divorce enclenchée ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Catalogne : la procédure de divorce enclenchée ?

En savoir plus

POLITIQUE

Interview d'Emmanuel Macron : Les "riches" et la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'art de perdre, d'Alice Zeniter

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Brexit: "si tu reviens, j'annule tout ?"

En savoir plus

FOCUS

Italie : vers l'autonomie de la Lombardie et de la Vénitie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron, Sarkozy, les policiers et le football"

En savoir plus

Moyen-Orient

Vidéo : rencontre avec le père du petit Aylan

© Capture d'écran France 24 | Abdullah Kurdi, le père du petit Aylan, vit aujourd'hui en Irak.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/02/2016

L'image du petit corps d'Aylan, échoué sur une plage turque après le naufrage du bateau qui devait l'emmener en Europe, avait bouleversé le monde en septembre dernier. Son père vit aujourd'hui en Irak et vient en aide aux enfants réfugiés. Rencontre.

Abdullah Kurdi, le père d’Aylan, vit aujourd’hui seul en Irak. La photo de son fils, noyé, gisant sur une plage turque, est devenue le symbole du drame des migrants syriens qui tentent désespéremment la traversée vers l'Europe pour fuir les combats.

"Cette image de mon enfant, dans toute son innocence, mort, allongé comme ça sur la plage, elle ne peut que bouleverser ceux qui la regardent. Je me console aujourd'hui en me disant que Aylan est venu au monde pour porter un message à l’humanité, que c’était son destin, puisque sa mort a déclenché une prise de conscience dans le monde entier", raconte Abdullah Kurdi, qui a également perdu sa femme et son fils aîné dans le naufrage qui a vu périr Aylan.

>> À lire sur France 24 : "Cette photo de l'enfant mort a tout pour devenir iconique"

Il tente aujourd'hui de se reconstruire en venant en aide aux enfants de réfugiés qui vivent dans des camps irakiens. Il s’est donné comme mission de soutenir les migrants et de les convaincre de ne pas partir coûte que coûte, même s’il sait que face aux horreurs qu'ils fuient, ses mots n'ont que peu de poids.

Première publication : 09/02/2016

  • CRISE MIGRATOIRE

    Des membres de la famille du petit Aylan accueillis au Canada

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : Kobané enterre Aylan Kurdi, sa mère et son frère

    En savoir plus

  • SYRIE

    Ils ont survecu aux bombardements d'Alep pour se retrouver bloqués à la frontière turque

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)