Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Pakistan : les universités, nouveaux viviers du terrorisme ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Touadéra : "Le départ de la force Sangaris de Centrafrique était prématuré"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le retour de "Ça" sur grand écran

En savoir plus

FACE À FACE

Emmanuel Macron à l'ONU : le président français face au monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Trump à l'ONU : "irresponsable et infantile"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Chine : vers une interdiction des voitures à essence d'ici 2040

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Devenez citoyen des îles Poubelle !"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Produits chimiques : la nouvelle réglementation européenne

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Baptême du feu pour Donald Trump et Emmanuel Macron devant l'ONU

En savoir plus

EUROPE

Chrétiens du Proche-Orient : le pape François et le patriarche Kirill appellent "à des actions urgentes"

© Gabriel Bouys, AFP | Le pape François avec le patriarche orthodoxe russe Kirill à La Havane, le 12 février 2016.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/02/2016

Lors d'une rencontre historique à La Havane, vendredi, le pape François et le patriarche orthodoxe russe Kirill ont appelé la communauté internationale à agir pour mettre fin à la persécution des chrétiens au Proche-Orient et au terrorisme.

Ils ont parlé d’une même voix pour la première fois depuis près de mille ans : le pape François et le patriarche orthodoxe russe Kirill ont signé, vendredi 12 février, à Cuba, une déclaration commune dans laquelle ils appellent à mener des actions urgentes pour sauver les chrétiens du Proche-Orient.

>> À lire sur France 24 : "Le pape François demande la fin du "génocide" des chrétiens d'Orient"

Il s’agissait de la première rencontre entre les deux chefs de ces Églises depuis le schisme entre chrétiens d'Orient et d'Occident en 1054. Les deux hommes d’Église ont notamment appelé la communauté internationale à mener "des actions urgentes" en faveur des chrétiens d'Irak et de Syrie "pour empêcher que se poursuive (leur) éviction des chrétiens du Proche-Orient". "En Syrie et en Irak, la violence a déjà emporté des milliers de vies, laissant des millions de gens sans abri ni ressources", se sont-ils alarmés. "Nous appelons la communauté internationale à mettre fin à la violence et au terrorisme et, simultanément, à contribuer par le dialogue à un prompt rétablissement de la paix civile",
ajoutent le pape et le patriarche orthodoxe russe.

Ils ont également déploré "la perte de l'unité" entre chrétiens. "Conscients que de nombreux obstacles restent à surmonter, nous espérons que notre rencontre contribue au rétablissement de cette unité voulue par Dieu", affirment-ils dans leur déclaration commune.

Une rencontre préparée en secret

Plus tôt, à La Havane, le pape François s’était réjoui devant quelques photographes de cette rencontre historique avec le patriarche Kirill. "Enfin, nous nous voyons, nous sommes frères", s'était-il exclamé, en y voyant "la volonté de Dieu".

Ce tête-à-tête entre François, en chemin vers le Mexique, et Kirill, arrivé la veille à Cuba, est le premier entre un chef de l'Église catholique et le patriarche de la plus importante des Églises orthodoxes (plus de 130 millions des 250 millions d'orthodoxes) depuis le schisme entre Rome et Constantinople au XIe siècle.

Avec AFP

Première publication : 12/02/2016

  • RELIGION

    Tête-à-tête historique entre le pape François et le patriarche orthodoxe russe Kirill à Cuba

    En savoir plus

  • IRAN

    Le pape François appelle le président iranien Hassan Rohani à œuvrer contre le terrorisme

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Le pape François visite la grande mosquée de Bangui

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)