Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Vidéo : une ONG chrétienne ramène des réfugiés syriens en Italie

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle en Autriche : quelle leçon pour l’Europe ? (partie 1)

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle en Autriche : quelle leçon pour l’Europe ? (partie 2)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Dette grecque : le bras de fer entre le FMI et l'Allemagne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Revers pour le "Trump autrichien""

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron sans tabou"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Autriche: dernier avertissement pour l'Europe

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

En Tunisie, Ennahda tourne le dos à l'islam politique, jugé dépassé

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

African Trip, rendez-vous web des jeunes Africains et des solutions logement écolos

En savoir plus

SPORT

Ligue des champions : le PSG veut rester concentré avant le choc contre Chelsea

© Franck Fife, AFP

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 16/02/2016

Depuis des semaines, le PSG est concentré sur son 8e de finale de la Ligue des champions face à Chelsea. Mais la polémique provoquée par les propos injurieux de Serge Aurier a quelque peu perturbé le club avant ce choc européen.

Le timing tombe au plus mauvais moment pour le PSG. Alors que toute l’énergie de l’équipe est concentrée depuis des semaines sur son 8e de finale de Ligue des champions face à Chelsea, mardi 16 février, les propos du défenseur Serge Aurier sont venus gâcher ce grand rendez-vous européen, priorité numéro un du club de la capitale.

À la veille de ce choc, l’entraîneur des Parisiens Laurent Blanc n’a pas caché son agacement après les insultes proférées par son joueur. "Je l’ai très mal pris. Je pense que tout le monde peut avoir son avis mais, il y a deux ans, je me suis vraiment engagé vis-à-vis de ma direction pour le faire venir à Paris. Et le remerciement que j’ai, c’est ça. Je trouve cela pitoyable", a-t-il regretté. Selon lui, Serge Aurier n’a pas seulement compromis sa carrière mais aussi handicapé l’ensemble de son équipe : "Que le joueur se pénalise lui… il en subira les conséquences. Mais il touche aussi à l’image du club à travers la teneur des propos qu’il a pu tenir".

L’International ivoirien n’a pas seulement pris pour cible son coach mais a aussi attaqué certains de ses coéquipiers dont les cadres Zlatan Ibrahimovic et Angel Di Maria, mettant ainsi à l’épreuve la cohésion du groupe. Face à un tel dérapage, le club a pris les sanctions qui s’imposaient en le mettant à pied jusqu’à nouvel ordre. Et l'absence d’Aurier, titulaire incontournable et très en forme depuis le début de la saison, risque de se faire sentir sur le terrain. Laurent Blanc va devoir trouver la bonne solution pour le remplacer. "J'ai encore deux incertitudes et surtout sur le poste d'arrière droit. Ce sera soit Van der Wiel, soit Marquinhos", a-t-il ainsi déclaré.

En attaque, tous les regards seront braqués sur Zlatan Ibrahimovic. Le géant suédois peine à briller lors des grands matches européens. L’an dernier, contre Chelsea, il avait une nouvelle fois failli à sa mission en se faisant expulser après une demi-heure de jeu sur la pelouse de Stamford Bridge. À ses côtés, il pourra toutefois s’appuyer sur l’homme fort du moment, l’Argentin Angel Di Maria, chargé de l’approvisionner en passes décisives dont il a le secret. L’Uruguayen Edinson Cavani, en grand manque de réussite et sous le feu des critiques, risque lui de débuter sur le banc.

Le flou sur Verrati

Au milieu de terrain, la grande interrogation concerne la présence dès le coup d’envoi de Marco Verrati. Diminué par une pubalgie, l’Italien a joué seulement une période samedi dernier contre Lille. "Marco s’est très bien soigné depuis deux semaines, mais il est juste physiquement. Il ne ressent plus de douleur. C’est très important. Il y aura encore une réflexion. Il n’a pas 90 minutes dans le moteur, ce qui est logique. Il participera au match. Va-t-il débuter ou finir le match ? Là est la question", indique l’entraîneur parisien.

Le "petit prince" du Parc a en tout cas assuré que son équipe abordait cette rencontre avec "beaucoup de confiance". Un an après sa qualification en quarts de finale de la Ligue des champions au dépend de Chelsea, déjà, le PSG a minutieusement préparé cette rencontre au goût de revanche pour les Anglais. Alors que le club londonien a connu un début de saison compliqué avec le départ de José Mourinho et stagne en milieu de tableau, l’équipe parisienne, elle, est invaincue en Ligue 1. "On peut se concentrer sur ce match grâce à notre avance importante en championnat. Cela se jouera en deux matches. Mardi, ce sera un match très important, mais pas décisif. On ne pense pas à la suite, juste à Chelsea. Ce match, on le prépare depuis longtemps. Chelsea va vouloir sauver sa saison", résume ainsi Marco Verrati.

Les joueurs de Chelsea veulent leur revanche

"Ne pas nous enterrer trop vite"

Mais les choses s’annoncent tout de même assez compliquées pour les Blues. Depuis le départ de Mourinho en décembre, Gus Hiddink a certes relancé la machine (six victoires, six nuls), mais les pépins s’accumulent. Lors de la victoire écrasante contre Newcastle (5-1) samedi dernier, le capitaine John Terry est sorti sur blessure, quelques jours après celle d'un autre défenseur central, Kurt Zouma.

L’attaquant Eden Hazard, meilleur joueur du championnat d’Angleterre au printemps dernier, n’affiche pas non plus une forme éblouissante cette saison. Interrogé par "Le Parisien", il a admis que le club français partait favori : "Cette saison, le PSG fait peur. Cette équipe gagne tous ses matches, possède de grands joueurs dans toutes ses lignes. Maintenant, c’est du niveau du Barça ou du Real en Espagne". L’international belge a toutefois rappelé que Chelsea, vainqueur de la Ligue des champions en 2012, devait être pris au sérieux : "Notre effectif est quand même riche de grandes individualités, nous aussi on a du talent. Il ne faut pas nous enterrer trop vite".

Première publication : 16/02/2016

  • FOOTBALL

    Ligue des champions : le PSG affrontera Chelsea en huitièmes de finale

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Ligue des champions : Arsenal, Chelsea et la Roma rejoignent les 8e

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Ligue des champions : le Real Madrid inspiré, Manchester United éliminé

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)