Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face au scandale, la présidente de la région de Madrid démissionne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tensions à Madagascar, l'opposition demande la destitution du président

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Foxtrot" : Samuel Maoz dissèque la société israélienne

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Marchés financiers : les investisseurs craignent la remontée des taux américains

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Téhéran à Washington : "Quitter l'accord sur le nucléaire iranien n'est pas une option"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : en Catalogne, certains redoutent une radicalisation du mouvement indépendantiste

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Donald Trump et Emmanuel Macron : "bromance", "pellicules"... et Iran

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Législatives au Liban : les femmes en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vincent Bolloré en garde à vue dans une enquête sur ses concessions portuaires en Afrique

En savoir plus

Sports

Affaire de la sex-tape : levée du contrôle judiciaire de Benzema, le parquet fait appel

© Jorge Guerrero, AFP | L'attaquant du Real Madrid Karim Benzema célèbre un but lors d'un match contre Grenade, le 7 février 2016.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/02/2016

La juge d'instruction a levé partiellement le contrôle judiciaire de Karim Benzema dans l'affaire du chantage à la sex-tape, mais le parquet de Versailles a fait appel. Une exception autorise l'attaquant à rencontrer Mathieu Valbuena.

Le contrôle judiciaire de Karim Benzema dans l'affaire du chantage à la sex-tape a été partiellement levé par la juge d'instruction, jeudi 18 février.

"Le juge d'instruction a décidé la mainlevée partielle du contrôle judiciaire, en supprimant l'interdiction d'entrer en contact avec Mathieu Valbuena", mais "l'interdiction d'entrer en contact avec les autres mis en examen" est en revanche "maintenue", avait dans un premier temps précisé le parquet de Versailles qui a fait appel.

Mais la règle comporte une exception, souligne L’Équipe jeudi soir. Dès lors, "si Benzema et Valbuena ont l’intention de se voir cet après-midi, ils ont parfaitement la possibilité de le faire", insiste Alain Jakubowicz, l’avocat de Karim Benzema, cité par L’Équipe.

Vers un retour chez les Bleus?

Benzema a été mis en examen le 5 novembre pour "complicité de tentative de chantage" à l'encontre de Valbuena et "participation à une association de malfaiteurs", des infractions passibles de cinq ans d'emprisonnement. Depuis le début de l’affaire, le 5 octobre 2015, les deux joueurs ne sont plus apparus sous le maillot de l’équipe de France de football. Un mois plus tard, un contrôle judiciaire leur a interdit tout contact. Une demande de confrontation avait toutefois été déposée par la défense de Benzema, mais elle a finalement été refusée par la justice, fin décembre.

Au cœur de l'affaire, une vidéo intime de Valbuena récupérée par trois hommes, plus ou moins familiers des footballeurs, qu'ils sont soupçonnés d'avoir utilisée pour tenter d'extorquer de l'argent au joueur de l'OL. Benzema avait été approché par un ami d'enfance, Karim Zenatti, quatrième membre présumé de l'entreprise de chantage, qui lui avait demandé de convaincre Valbuena de payer.

Cette décision de la juge d'instruction, même si elle n'est pas définitive, apparaît comme une première victoire pour Benzema depuis sa mise en examen. Elle lui permettrait, si elle était confirmée en appel, de jouer l'Euro-2016 aux côtés de Valbuena, alors que la Fédération française de football (FFF) avait précisé que le joueur du Real Madrid n'était pas sélectionnable tant que sa situation judiciaire n'évoluait pas.

Avec AFP

Première publication : 18/02/2016

  • FOOTBALL

    Affaire de la "sextape" : Valbuena affirme que Benzema lui "a fait peur"

    En savoir plus

  • Un œil sur les médias

    Benzema : l'affaire de la sextape jugée surréaliste à l'étranger

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    "Sextape" de Valbuena : pour la FFF Benzema "n'est plus sélectionnable" avec les Bleus

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)