Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Pour le chef des Farc, l'accord en Colombie "jette les bases d'une paix durable"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

Culture

Berlinale : l'Ours d'or attribué au documentaire sur les réfugiés "Fuocoammare"

© Tobias Schwarz, AFP | Gianfranco Rosi, réalisateur du film "Fuocoammare" lors de son discours de remise de prix, samedi 20 février, à Berlin.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/02/2016

L'Ours d'or du meilleur film a été décerné samedi soir au documentaire "Fuocoammare". Sans voix off ni commentaire, le film du réalisateur italo-américain Gianfranco Rosi relate le quotidien de migrants arrivés en catastrophe à Lampedusa.

Grand favori du jury, le documentaire "Fuocoammare" sur les migrants à Lampedusa a reçu samedi 20 février la récompense ultime de la 66e Berlinale : l'Ours d'or.

Sans voix off ni commentaire, "Fuocoammare" raconte en parallèle le quotidien d'habitants de Lampedusa et celle de ces milliers de migrants qui y arrivent en bateau dans des conditions catastrophiques, dont beaucoup perdent la vie.

"J'espère que ce film va pouvoir contribuer à faire comprendre qu'il n'est pas normal que des gens meurent en venant chez nous", a déclaré Gianfranco Rosi après avoir reçu son prix.

Bande-annonce du film "Fuocoammare"

Palmarès

L'Ours d'argent du meilleur réalisateur a été décerné samedi à la cinéaste française Mia Hansen-Love pour "L'Avenir". Cinquième long métrage de Mia Hansen-Love ("Le père de mes enfants", "Eden"), 35 ans, le film raconte l'histoire d'une professeur de philosophie, interprétée par la Française Isabelle Huppert, confrontée à une liberté nouvelle lorsque son mari la quitte.

L'actrice danoise Trine Dyrholm a reçu l'Ours d'argent de la meilleure actrice pour son rôle dans "Kollektivet" ("The Commune'", "La Communauté") de Thomas Vinterberg. La comédienne de 43 ans de "Royal Affair" interprête dans ce film une femme trompée et au bord du gouffre.

L'Ours d'argent du meilleur acteur de la Berlinale a été décerné au Tunisien Majd Mastoura pour son interprétation dans "Hédi", première production arabe en compétition à la Berlinale depuis 20 ans. Majd Mastoura a rendu hommage "au peuple tunisien" et "aux martyrs de la révolution" de 2010-11 en Tunisie en recevant son prix.
 

Avec AFP et Reuters

Première publication : 20/02/2016

  • CINÉMA

    "Victoria" : voyage au bout de la nuit berlinoise

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Berlinale : l'Ours d'or décerné à "Black Coal, Thin Ice" du Chinois Diao Yinan

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Le casting cinq étoiles de "The Grand Budapest Hotel" ouvre la Berlinale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)