Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Ville morte en RDC" : une mobilisation inégale dans le pays

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Syrie: la Turquie sur tous les fronts

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : au Niger, les enfants de plus en plus touchés par la malnutrition

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Tonino Benacquista, roi du romanesque

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Montebourg, Sarkozy : leurs propositions pour redresser l'économie française

En savoir plus

LE DÉBAT

Destruction des mausolées de Tombouctou : un procès historique devant la CPI

En savoir plus

LE DÉBAT

Destruction des mausolées de Tombouctou : un procès historique devant la CPI (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'État français a-t-il volontairement omis des détails dans un rapport sur Renault ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Renzi, Merkel et Hollande sont sur un bateau"

En savoir plus

EUROPE

"Brexit" : le référendum sur le maintien du Royaume-Uni à l'UE aura lieu le 23 juin

© Justin Tallis, AFP | David Cameron, samedi 20 février 2016, devant le 10 Downing Street pour annoncer la date du référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/02/2016

Le référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l'UE se tiendra le 23 juin, a annoncé samedi le Premier ministre, David Cameron, à l'issue d'un conseil des ministres, le qualifiant de "l'une des plus grandes décisions" d'une génération.

Le référendum sur le maintien du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne aura lieu le 23 juin 2016, a annoncé, samedi 20 février, le Premier ministre britannique David Cameron à l'issue d'un Conseil des ministres.

"Je me présenterai lundi au Parlement et je proposerai que le peuple britannique se prononce le jeudi 23 juin par référendum sur notre avenir en Europe", a déclaré le chef de l'exécutif britannique lors d'une brève allocution devant le 10, Downing Street.

>> À lire sur France 24 : "Brexit : ce que dit l'accord obtenu par Cameron à Bruxelles"

Au lendemain de l'accord arraché à Bruxelles à ses homologues européens, David Cameron, qui doit faire face à un vaste mouvement eurosceptique au sein de son propre parti conservateur, a fait savoir qu'il défendrait le maintien du Royaume-Uni dans l'UE lors du référendum.

Le Royaume-Uni sera "plus fort, plus en sécurité et plus prospère au sein d'une Union européenne réformée", a-t-il affirmé. Il a, en outre, souligné que cela "nous donne le meilleur des deux mondes", estimant que quitter l'UE serait "un plongeon dans l'incertitude" et menacerait l'économie et la sécurité du Royaume-Uni.

La partie s'annonce très délicate : avec 53 %, les Britanniques partisans d'une sortie de l'UE devançaient en janvier ceux d'un maintien (47 %), selon un sondage de l'institut Survation.

Au sein même de son gouvernement, cinq ministres ont annoncé leur volonté de faire campagne pour une sortie de l'UE, dont ceux de la Justice, Michael Gove, et du Travail Iain Duncan Smith, membres déclarés du puissant courant eurosceptique au sein du parti Tory. 

Avec AFP et Reuters

Première publication : 20/02/2016

  • UNION EUROPÉENNE

    "Brexit" : ce que dit l'accord obtenu par David Cameron à Bruxelles

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    Accord unanime trouvé entre les Vingt-Huit pour une réforme de l'Union européenne

    En savoir plus

  • Union européenne

    Brexit : les lignes rouges de Paris agacent Londres

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)