Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

EUROPE

Crise migratoire, attentats de Paris... Amnesty International épingle l'Europe et la France

© Denis Charlet, AFP | Un homme passe devant un restaurant de fortune dans le camp de migrants de Calais, appelé "la jungle".

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/02/2016

Dans son rapport annuel, l'ONG Amnesty International s'est montrée très critique envers l'Europe et la France. En cause : leur gestion de la crise des migrants et la réponse "liberticide" de Paris aux attentats du 13 novembre 2015.

Une fois n'est pas coutume, l'Europe et la France sont dans le viseur d'Amnesty International. L'ONG de défense des droits de l'Homme, plutôt habituée à fustiger les dictatures pour leurs abus, a ciblé cette année le Vieux Continent, qui "se targue d'avoir le système de protection des droits le plus sophistiqué de la planète".

Dans son rapport annuel sur la situation des droits de l'Homme dans le monde publié mercredi 24 février, Amnesty International a ainsi épinglé la réaction "honteuse" des pays européens face à la crise des migrants ainsi que la réponse "liberticide" de la France aux attentats terroristes de 2015.

"Seule l'Allemagne a fait preuve d'une volonté politique à la mesure de l'importance du problème"

"L'Union européenne, qui compte plus de 500 millions d'habitants et qui constitue l'ensemble politique le plus riche de la planète, s'est singulièrement montrée incapable d'apporter une réponse cohérente, humaine et respectueuse des droits humains", insiste Amnesty dans son rapport.

"Seule l'Allemagne a fait preuve d'une volonté politique à la mesure de l'importance du problème, estime l'ONG. La plupart des dirigeants européens ont préféré prêter l'oreille aux discours tonitruants hostiles aux immigrés, motivés par la peur de l'insécurité et d'une perte de souveraineté nationale. Résultat : les seules mesures sur lesquelles ils ont pu s'entendre sont celles qui visaient à renforcer la "forteresse Europe", ajoute-t-elle.

Amnesty critique aussi la réponse politique aux attentats sanglants qui ont frappé Paris en janvier et en novembre 2015. Selon l'organisation, ces attaques "ont donné une nouvelle impulsion en France en particulier, mais également ailleurs en Europe, à toute une série de mesures représentant une menace pour les droits humains".
 
Avec AFP

Première publication : 24/02/2016

  • FRANCE

    Amnesty s'alarme des "dérives" de l'état d'urgence en France

    En savoir plus

  • FRANCE

    Calais : un millier de migrants et la moitié de la jungle évacués d'ici sept jours

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    La boue au ventre : deux jours d'immersion dans le camp de migrants de Grande-Synthe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)