Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

FRANCE

Bruno Le Maire, un candidat déclaré de plus à la primaire de la droite et du centre

© Sébastien Bozon, AFP | Bruno Le Maire a annoncé officiellement sa candidature à la primaire de la droite et du centre, mardi 23 février 2016, à Vesoul.

Vidéo par FRANCE 3

Texte par Romain BRUNET

Dernière modification : 24/02/2016

L'ancien ministre Bruno Le Maire a annoncé mardi soir sa candidature à la primaire de la droite et du centre. Celle-ci était attendue depuis de nombreuses semaines et porte à huit le nombre de candidats officiellement déclarés.

Avec l’officialisation de la candidature de l’ex-ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire (LR), qui a fini par se déclarer, mardi 23 février, lors d’une réunion de militants à Vesoul (Haute-Saône), ils sont désormais huit candidats à la primaire de la droite et du centre pour la présidentielle de 2017.

"Oui, je suis candidat pour devenir le prochain président de la République", a-t-il lancé devant plusieurs centaines de militants Les Républicains et le député-maire LR de la ville, Alain Chrétien. "Parce que j'aime la France", a-t-il ajouté.

Parmi les huit candidats déclarés et ceux qui sont pressentis comme Nicolas Sarkozy, l'ancien Premier ministre Alain Juppé fait pour l'instant la course en tête dans les sondages.

D’autres candidats pourraient encore se déclarer d’ici au 9 septembre, date limite pour obtenir le nombre de parrainages nécessaires. Car avant la bataille des idées et le vote des électeurs les 20 et 27 novembre, les aspirants à la primaire doivent réunir un certain nombre de soutiens pour avoir le droit de concourir : le parrainage de 20 parlementaires, 250 élus répartis sur au moins 30 départements et 2 500 adhérents issus de 15 départements est en effet nécessaire.

Cliquez ici pour voir notre infographie sur les candidats à la primaire de la droite et du centre.

Avec AFP

Première publication : 24/02/2016

  • FRANCE - POLITIQUE

    Les Républicains : Jean-François Copé, septième candidat à la primaire

    En savoir plus

  • FRANCE

    35 heures, bouclier fiscal, ISF, "casse-toi pauvre con" : les "erreurs" de Nicolas Sarkozy

    En savoir plus

  • FRANCE

    Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)