Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Les collections masculines 2017 tentent d’égayer un monde traumatisé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Boris Johnson "exécuté par le Brexit"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Mark Carney vole au secours de l'économie britannique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Du "Brexit" au "Borexit"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les Français disent oui à l'Europe"

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni post-Brexit : les travaillistes et conservateurs en pleine crise (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni post-Brexit : travaillistes et conservateurs en pleine crise (partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

"Le Brexit est un vote xénophobe, il révèle une coupure du Royaume-Uni en deux"

En savoir plus

POLITIQUE

"L’Europe est une famille de peuples, libres de vivre ensemble ou de partir"

En savoir plus

Amériques

La croissance américaine revue à la hausse au quatrième trimestre 2015

© AFP | La croissance américaine a été plus forte que prévu au 4e trimestre 2015.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/02/2016

La croissance des États-Unis au dernier trimestre 2015 a été réévaluée à la hausse, vendredi, surprenant la Bourse de New York. C'est l'investissement des entreprises qui a pu pallier le ralentissement de la consommation.

Wall Street a ouvert en hausse, vendredi 26 février, profitant d'une révision inattendue de la croissance économique des États-Unis, qui a été plus forte que prévu au 4e trimestre 2015, selon des chiffres publiés par le département du Commerce.

D'octobre à décembre, le produit intérieur brut (PIB) américain a progressé de 1 % en rythme annualisé et en données corrigées des variations saisonnières, soit une progression supérieure à une première estimation (+0,7 %). Cela représente toutefois un ralentissement par rapport à l'expansion du 3e trimestre (+2 %).

Ce sont les dépenses d'investissements des entreprises qui ont tiré les estimations vers le haut. Les dépenses de consommation, habituel moteur de l'économie américaine, ont moins contribué à la croissance au 4e trimestre.

Pour l'ensemble de 2015, le taux de croissance stagne à 2,4 %, comme en 2014 et comme ce que prévoit la Réserve fédérale (Fed) pour l'ensemble de 2016.

Avec AFP

Première publication : 26/02/2016

  • ÉTATS-UNIS

    Le programme économique de Bernie Sanders vu de France

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    La Fed relève ses taux d'intérêt pour la première fois depuis 2006

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Un patron américain s’inspire de Thomas Piketty pour augmenter les salaires

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)