Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

#ActuElles

#MeToo : la France entre exception culturelle et changement de génération

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : les dernières heures de la Bataille du désert avec les milices chiites en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Joey Starr, les mille vies du jaguar

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Saeb Erekat : "La solution à deux États a été détruite"

En savoir plus

MODE

Pitti Uomo, à Florence, le plus grand salon de mode masculine au monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Colin Firth : "Je ne travaillerai plus avec Woody Allen"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Un an de Trump à la Maison Blanche : quel bilan économique ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, un an après"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

États généraux de la bioéthique : le coup d'envoi est lancé

En savoir plus

Afrique

Présidentielle nigérienne : Mahamadou Issoufou fera face à Hama Amadou lors d'un second tour

© Issouf Sanogo, AFP | Le président nigérien sortant Mahamadou Issoufou quitte l'Hôtel de ville de Niamey après y avoir déposé son bulletin de vote, le 21 février 2016.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/02/2016

La présidentielle nigérienne se jouera en deux tours. Le président sortant Mahamadou Issoufou, qui avait prédit sa victoire dès le premier tour, n'a finalement pas obtenu la majorité absolue. Il affrontera Hama Amadou lors de second tour fin mars.

Mahmadou Issoufou annonçait une victoire par "KO". Finalement, le président nigérien sortant n'a pas décroché la majorité absolue : il n'a obtenu "que" 48,41 % des suffrages exprimés lors du premier tour de l’élection présidentielle des 21 et 22 février au Niger. Il devra affronter l'opposant Hama Amadou lors d'un second tour, a annoncé vendredi 26 février la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

Le président Issoufou, 63 ans, qui briguait un deuxième mandat de cinq ans, s'appuyait sur "toutes ses promesses tenues" pour espérer une victoire dès le premier tour. Mais Hama Amadou, ancien Premier ministre, incarcéré depuis novembre 2015 dans un dossier controversé de trafic d'enfants, a recueilli 17,41 % des voix et sera donc présent au second tour qui devrait avoir lieu fin mars.

Le taux de participation, selon une comptabilisation partielle portant sur 244 des 308 communes, s'élevait vendredi à 67,2 %.

>> À lire sur France 24 : Les enjeux du scrutin au Niger, dans le pays le moins développé du monde

L'opposition avait annoncé par anticipation qu'elle ne reconnaîtrait pas les résultats, et accusé le pouvoir de fraude. Jeudi, la coalition des partis d'opposition COPA 2016 "se [réservait] le droit de rejeter l'intégralité des résultats grotesques tels que fabriqués et diffusés par la Céni", selon un communiqué.

Le premier tour s'est déroulé sur deux jours, dimanche et lundi, en raison d'importants retards dus notamment à des problèmes de logistique.

Avec AFP

Première publication : 26/02/2016

  • NIGER

    Présidentielle au Niger : les résultats tombent au compte-goutte

    En savoir plus

  • NIGER

    Présidentielle au Niger : l'opposition dénonce une mauvaise organisation du scrutin

    En savoir plus

  • NIGER

    Présidentielle au Niger : Mahamadou Issoufou brigue un deuxième mandat de président

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)