Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ghouta orientale : un adolescent filme le calvaire de l'intérieur

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : le malaise des producteurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : un modèle en crise

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marseille, éternelle capitale de la culture ?

En savoir plus

FOCUS

Criminalité : le "dark Web", le côté obscur d'Internet

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le visage des sans-abri

En savoir plus

REPORTERS

"Never again" : le mouvement contre les armes qui bouscule l'Amérique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Agriculture : Emmanuel Macron veut rassurer les jeunes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Fusillade aux États-Unis : la NRA veut "plus d'armes dans les écoles"

En savoir plus

SPORT

Corruption à la Fifa : Platini ne désarme pas et fait appel devant le TAS

© Michael Buholzer, AFP | Michel Platini a décidé de saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/03/2016

Suspendu pour huit ans de toute activité liée au football, Michel Platini avait vu sa sanction ramenée à six ans par la justice interne de la Fifa. Une remise insuffisante pour l'ex-favori à la présidence de l'instance, qui fait appel devant le TAS.

C'était une décision attendue, elle est désormais officielle. Mercredi 2 mars, le Tribunal arbitral du sport (TAS) a confirmé qu'il avait bien été saisi par Michel Platini. L'ex-favori à la présidence de la Fifa, suspendu de toute activité liée au football pour huit ans par la justice interne de l'instance, avait été sanctionné fin décembre par la commission d'éthique de la Fifa dans le cadre de l'affaire du paiement controversé de 1,8 million d'euros reçu la part de Joseph Blatter.

Mercredi 24 février, un recours formulé par les deux hommes a été rejeté par la commission d'appel de la justice interne de la Fifa, qui a toutefois réduit leur peine de huit à six ans.

Platini veut être blanchi

Un dénouement qui n'a pas convaincu Platini de rendre les armes. Le Français a donc saisi le TAS, avec l'objectif d'"obtenir l’annulation des décisions prises par la Chambre de jugement de la Commission d’éthique de la Fifa et par la Commission de recours de la Fifa", explique le communiqué publié par le tribunal. 

Le Français, qui s'estime injustement sanctionné et crie au complot, a toutefois été contraint de déclarer forfait dans la course à l'élection présidentielle de la Fifa, dont il était pourtant le granfissime favori il y a encore quelques mois. 

Le 26 février dernier, l'Italien Gianni Infantino a été élu à la tête de l'instance. Il était son bras droit au sein de l'UEFA, organisme en charge de la gestion du football européen.

Première publication : 02/03/2016

  • FOOTBALL

    Fifa : Gianni Infantino, "Monsieur propre" pour les uns, "opportuniste" pour les autres

    En savoir plus

  • FIFA

    Gianni Infantino, le numéro 2 de l'UEFA, élu président de la Fifa

    En savoir plus

  • PRÉSIDENCE DE LA FIFA

    Candidat à la Fifa, le cheikh Salman mis en cause pour son rôle dans la répression au Bahreïn

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)