Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Asie - pacifique

L'arsenal nucléaire nord-coréen doit "être prêt à chaque instant", selon Kim Jong-un

© KCNA, AFP | Le leader nord-coréen, Kim Jong-un brandit à nouveau la menace nucléaire face à la communauté internationale.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/03/2016

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a ordonné, vendredi, à son armée de se tenir prête à utiliser son arsenal nucléaire face aux menaces croissantes de ses ennemis, ont rapporté les médias officiels de Pyongyang.

Est-ce une "nouvelle fanfaronnade" du leader nord-coréen ? Vendredi 4 mars, Kim Jong-un a déclaré que son arsenal nucléaire devrait être "prêt à chaque instant". Cette déclaration belliqueuse intervient en réaction à la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU qui a décidé d’alourdir les sanctions internationales contre Pyongyang, suite à ses essais nucléaires.

>> À lire sur France 24 : "La Corée du Nord affirme avoir réussi son premier essai de bombe à hydrogène"

"Kim Jong-un veut rappeler qu’il n’a aucune intention de renoncer à l’atome", explique Frédéric Ojardias, le correspondant de RFI à Séoul, mais toutes ces menaces ne sont que du "bluff" estime le journaliste. "Les spécialistes estiment que le Nord n'a sans doute pas la capacité de miniaturiser sa bombe atomique et ne sait pas encore placer une ogive sur un missile".

Sanctions adoptées à l'unanimité

Le Conseil de sécurité des Nations unies a imposé mercredi une nouvelle série de lourdes sanctions contre la Corée du Nord après les derniers essais nucléaire et balistique menés par le régime communiste. Cette résolution du Conseil, présentée par les États-Unis, a été adoptée à l'unanimité, y compris par la Chine, seule alliée de Pyongyang.

La Corée du Nord a procédé à quatre essais nucléaires depuis 2006 et un tir d'une fusée effectués respectivement les 6 janvier et 7 février, en violation de plusieurs résolutions onusiennes.

Quelques heures après l'adoption de la résolution, la Corée du Nord, de plus en plus isolée sur la question de son arsenal nucléaire, a tiré des projectiles à courte portée au large de ses côtes orientales selon le ministère sud-coréen de la Défense. D'après le ministère sud-coréen, six projectiles dotés apparemment d'une portée de 100 à 150 kilomètres ont été tirés en mer du Japon.

Avec AFP
 

Première publication : 04/03/2016

  • CORÉE DU NORD

    La Corée du Nord tire en mer du Japon en réponse aux sanctions de l'ONU

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    ONU : le Conseil de sécurité alourdit les sanctions internationales contre la Corée du Nord

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Tir nord-coréen : Washington, Séoul et Tokyo frappent Pyongyang au portefeuille

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)