Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

En Inde, des femmes se mobilisent contre l'alcool

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Communication digitale : de l'influence à la propagande

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gad Elmaleh, le roi de l’humour, vit son rêve américain

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Hillary Clinton, candidate mal aimée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

JO : les Brésiliens sceptiques, à 8 jours du coup d'envoi

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ci-gît la démocratie turque"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Anticonstitutionnellement"

En savoir plus

LE DÉBAT

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : le renseignement a-t-il failli ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : le renseignement a-t-il failli ? (partie 1)

En savoir plus

Afrique

Attaques à Ben Guerdane : les forces de l'ordre tunisiennes traquent les jihadistes près de la Libye

© Fathi Nasri, AFP | Des soldats de l'armée tunisienne à Ben Guerdane le 7 mars.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/03/2016

La Tunisie, confrontée à des attaques "sans précédent" qui ont fait une cinquantaine de morts dans la région de Ben Guerdane, près de la Libye, affirme que "l'EI voulait établir un émirat". "La situation est stable" ont annoncé mardi les autorités.

Mardi 8 mars, les forces de l'ordre tunisiennes ratissaient la région de Ben Guerdane, proche de la Libye, théâtre la veille d'attaques coordonnées sans précédent attribuées à l'organisation État islamique (EI). Le dernier bilan fait état de 55 personnes tuées dont 36 jihadistes, 12 membres des forces de l'ordre et sept civils.

>> À voir sur France 24 : "Vague d'embauches au sein de l'armée tunisienne"

"L'opération sécuritaire, policière et militaire se poursuit" a déclaré le porte-parole du ministère tunisien de l'Intérieur, précisant que dans la ville de Ben Guerdane même la "la situation est stable".

Plus tôt dans la matinée, la chaîne d'information Al-Mayadeen avait annoncé la reprises les combats entre jihadistes et forces de l'ordre.

Des "complicités à l'intérieur de la ville"

Perpétrées lundi à l'aube, ces attaques ont visé une caserne de l'armée, un poste de police et un poste de la garde nationale à Ben Guerdane, localité de 60 000 habitants toute proche du territoire libyen.

Selon Wassim Nasr, journaliste spécialiste des mouvements jihadistes à France 24, on peut déceler dans ces attaques "un plan bien établi, bien préparé et avec des complicités locales".

Que s'est il passé à Ben Guerdane ?

Le nombre total de jihadistes impliqués n'est pas connu mais les autorités ont souligné que sept d'entre eux avaient été arrêtés et que des opérations étaient toujours "en cours pour pourchasser des terroristes".

En fin d'après-midi, des échanges de tirs ont de nouveau été rapportés par des témoins.

Hedi, un habitant de la ville, a raconté sur la radio privée Shems FM que des hommes armés qu'il avait croisés s'étaient réclamés de l'EI. "Ils ont dit : 'N'ayez pas peur, nous sommes l'État islamique'".

"Établir un émirat de 'Daech' à Ben Guerdane"

Le but de cette attaque était de troubler la situation sécuritaire dans notre pays et "d'établir un émirat de Daech à Ben Guerdane", a déclaré le chef du gouvernement Habib Essid. "Mais grâce à tous les efforts, à la coopération entre notre armée nationale et nos forces de sécurité intérieure, la réaction a été forte et rapide", a-t-il ajouté.

Un couvre-feu est entré en vigueur à Ben Guerdane à 19 h (18 h 00 GMT), jusqu'à mardi 5 h 00 (4 h 00 GMT).

Outre la fermeture des postes-frontières pour une durée indéterminée, les autorités ont aussi bouclé la route côtière reliant Ben Guerdane à Zarzis (nord).

La Tunisie est confrontée depuis sa révolution de 2011 à l'essor d'une mouvance jihadiste responsable de la mort de dizaines de policiers et de soldats ainsi que de touristes. Cette attaque simultanée contre des installations sécuritaires, d'ampleur inédite, intervient moins d'une semaine après de premiers heurts armés dans cette même région.

Avec AFP

Première publication : 08/03/2016

  • TUNISIE

    Le raid américain en Libye aurait empêché une attaque du groupe État islamique en Tunisie

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Vidéo : vague d'embauches au sein de l'armée tunisienne

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Tunis instaure un couvre-feu nocturne dans tout le pays après une semaine de violentes contestations

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)