Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Débat Trump vs Clinton : les réactions sur la toile

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Débat Juncker - Schulz : "Quel avenir pour l'Europe ?"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les attentats ne suffisent pas à expliquer les chiffres du chômage"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les propos de Patrick Buisson ne me touchent pas"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le mouvement "Buy Black" prend de l’ampleur

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Mabanckou, écrivain du monde

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Trump ou Clinton : qui est le plus crédible sur l'économie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep, symbole de la faiblesse américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Fance : le chômage repart à la hausse

En savoir plus

FRANCE

Un Français "radicalisé" embarque pour le Maroc avec des armes en soute

© Franck Perry, AFP | L'individu "radicalisé" a quitté la France pour le Maroc une quinzaine de jours après la levée de son assignation à résidence.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/03/2016

Un ex-militaire "radicalisé" a été interpellé au Maroc, le 6 mars, après avoir pris l'avion à Nantes avec des armes blanches et une bonbonne de gaz dans son bagage en soute. L'homme n'était plus assigné à résidence depuis une quinzaine de jours.

La préfécture de Loire-Atlantique a annoncé, mecredi 9 mars, qu'un individu "radicalisé" a pris un avion à Nantes pour le Maroc, dimanche, avec des armes blanches et une bonbonne de gaz dans son bagage en soute. Cet homme, âgé de 31 ans, arrêté à Fès, avait été libéré de son assignation à résidence une quinzaine de jours auparavant, selon le titre de presse locale "Presse Océan".

Dans le cadre de la coopération internationale, les autorités marocaines avaient été avisées de son arrivée. L'individu a donc été appréhendé par les autorités locales lorsque le vol 4428 de Ryanair a atteri dimanche à Fès. Ancien militaire, il avait été arrêté le 19 novembre 2015 à Angers, explique Presse Océan. "Il avait promis qu’il irait s’installer au Maroc" précise le quotidien.

Dans sa valise, dimanche, l'homme transportait plusieurs couteaux, un sabre, une matraque télescopique, une cagoule et une petite bonbonne de gaz, selon Presse Océan.

"Cet homme n’était plus assigné à résidence au moment de son contrôle à l’aéroport de Nantes", a rappellé la préfecture de Loire-Atlantique pour se justifier. L'ex-militaire ne faisait plus l'objet d'une interdiction de quitter le territoire. "Quand il a été contrôlé avant l’embarquement, ses papiers étaient en règle", a expliqué la préfécture selon Presse Océan.

Avec AFP

Première publication : 09/03/2016

  • FRANCE

    L'Assemblée nationale adopte massivement le projet de réforme pénale sur l'antiterrorisme

    En savoir plus

  • ATTENTATS DE PARIS

    La "police des polices" belge pointe des "manquements" dans le suivi des jihadistes du 13-Novembre

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Attentats de Paris : la famille d’une victime attaque la Belgique devant la CEDH

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)