Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

8ème Jeux de la Francophonie: quelque 4000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

50 Cent, rencontre avec un rappeur hors norme

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le bistrot, une tradition française qui se perd

En savoir plus

FOCUS

Irak : à Mossoul, le long chemin de la reconstruction

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le mépris de Donald Trump envers l'État de droit"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La BCE poursuit sa politique monétaire accommodante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron : la fin de l'état de grâce ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Football : la Coupe d'Afrique des nations fait sa révolution

En savoir plus

FRANCE

Un Français "radicalisé" embarque pour le Maroc avec des armes en soute

© Franck Perry, AFP | L'individu "radicalisé" a quitté la France pour le Maroc une quinzaine de jours après la levée de son assignation à résidence.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/03/2016

Un ex-militaire "radicalisé" a été interpellé au Maroc, le 6 mars, après avoir pris l'avion à Nantes avec des armes blanches et une bonbonne de gaz dans son bagage en soute. L'homme n'était plus assigné à résidence depuis une quinzaine de jours.

La préfécture de Loire-Atlantique a annoncé, mecredi 9 mars, qu'un individu "radicalisé" a pris un avion à Nantes pour le Maroc, dimanche, avec des armes blanches et une bonbonne de gaz dans son bagage en soute. Cet homme, âgé de 31 ans, arrêté à Fès, avait été libéré de son assignation à résidence une quinzaine de jours auparavant, selon le titre de presse locale "Presse Océan".

Dans le cadre de la coopération internationale, les autorités marocaines avaient été avisées de son arrivée. L'individu a donc été appréhendé par les autorités locales lorsque le vol 4428 de Ryanair a atteri dimanche à Fès. Ancien militaire, il avait été arrêté le 19 novembre 2015 à Angers, explique Presse Océan. "Il avait promis qu’il irait s’installer au Maroc" précise le quotidien.

Dans sa valise, dimanche, l'homme transportait plusieurs couteaux, un sabre, une matraque télescopique, une cagoule et une petite bonbonne de gaz, selon Presse Océan.

"Cet homme n’était plus assigné à résidence au moment de son contrôle à l’aéroport de Nantes", a rappellé la préfecture de Loire-Atlantique pour se justifier. L'ex-militaire ne faisait plus l'objet d'une interdiction de quitter le territoire. "Quand il a été contrôlé avant l’embarquement, ses papiers étaient en règle", a expliqué la préfécture selon Presse Océan.

Avec AFP

Première publication : 09/03/2016

  • FRANCE

    L'Assemblée nationale adopte massivement le projet de réforme pénale sur l'antiterrorisme

    En savoir plus

  • ATTENTATS DE PARIS

    La "police des polices" belge pointe des "manquements" dans le suivi des jihadistes du 13-Novembre

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Attentats de Paris : la famille d’une victime attaque la Belgique devant la CEDH

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)