Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Amériques

Trump conforte son avance et Sanders crée la surprise dans le Michigan

© Geoff Robins, AFP | Bernie Sanders et Donald Trump.

Vidéo par Gallagher FENWICK

Texte par Yona HELAOUA

Dernière modification : 09/03/2016

Quatre États américains ont voté mardi pour désigner leurs candidats à la Maison Blanche. Trump a remporté trois États, tandis que Sanders a créé la surprise en gagnant le Michigan. Clinton doit se contenter du Mississippi.

Les électeurs américains du Mississipi, du Michigan, ainsi que les républicains d'Idaho et de Hawaï ont voté, mardi 8 mars, pour désigner leurs candidats à la Maison Blanche. Après le "Super Tuesday" et le "Super Saturday", la semaine dernière, Hillary Clinton et Donald Trump souhaitaient conforter leur avance sur leurs concurrents.

C'est chose faite pour le milliardaire. Le candidat républicain a remporté trois États, le Mississippi, le Michigan et Hawaï, ce qui porte à 15 le nombre de ses victoires sur 24 scrutins depuis le 1er février. Son rival Ted Cruz, lui, obtient une seule victoire, mais très large, dans l'Idaho, sa septième lors de ces primaires.

"Tout sauf Trump" n'a pas fonctionné

Au vu de ces résultats, la campagne "Tout sauf Trump" organisée cette semaine par l'establishment républicain, Mitt Romney en tête, n'a pas vraiment porté ses fruits. De quoi conforter son équipe alors qu'un sondage national publié par NBC plus tôt ce mardi donnait à l'homme d'affaire une marge d'avance moins importante qu'auparavant (30 % des intentions de vote contre 27 % pour Ted Cruz). Donald Trump n'a pas hésité à ironiser, lors d'un discours mardi soir, sur les millions de dollars dépensés par ses adversaires pour le couler.

>> À lire aussi sur France24 : "Primaires républicaines : les adversaires républicains se dressent contre Donald Trump"

Le candidat républicain est désormais en position de force pour les scrutins potentiellement décisifs du 15 mars dans l'Ohio, la Floride, l'Illinois, le Missouri et la Caroline du Nord. En Ohio et en Floride, le vainqueur empochera les voix de tous les délégués, suivant le principe du "Winner takes all", ce qui pourrait doucher définitivement les espoirs de ses opposants.

Sanders fait mentir les sondages

Côté démocrate, la courte victoire de Bernie Sanders dans l'État industriel Michigan a créé la surprise de cette soirée. Il s'agit d'un scrutin crucial puisque 148 délégués sont en jeu. L'autoproclamé "démocrate socialiste" a remercié, quelques dizaines de minutes avant l'annonce de sa victoire, "les habitants du Michigan qui ont fait mentir les sondages nous donnant 20, 25 points derrière (Hillary Clinton) il y a deux jours".

Hillary Clinton doit donc se contenter du Mississippi. Pour l'ex-secrétaire d'État, la partie était facile dans cet État du Sud composé de 69 % d'Afro-Américains. La semaine dernière, elle avait déja remporté les États frontaliers : Louisiane, Arkansas, Tennessee, Alabama.

>> À lire aussi : "L’affaire des emails plombe à nouveau la campagne d’Hillary Clinton"

Au total, Hillary Clinton a remporté 13 États contre 9 pour Bernie Sanders. La convention démocrate réunira 4 764 délégués au mois de juillet à Philadelphie et il en faudra au moins 2 383 pour être déclaré vainqueur. L'ancienne Première dame reste cependant favorite grâce à son avance confortable et aux "superdélégués" acquis à sa cause.

Première publication : 09/03/2016

  • PRIMAIRES AMÉRICAINES

    "Super Saturday" : Donald Trump et Ted Cruz remportent deux États chacun

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Hillary Clinton et Donald Trump, grands gagnants du "Super Tuesday"

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Primaires démocrates : Hillary Clinton remporte la Caroline du Sud

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)