Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

FRANCE

Au Louvre, deux nouveaux Rembrandt dévoilés devant Hollande et le couple royal néerlandais

© Bart Maat, ANP, AFP | Les deux portraits de Rembrandt ont été acquis conjointement par la France et les Pays-Bas en septembre 2015.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/03/2016

Symbole d’un partenariat culturel inédit entre le Louvre et le Rijksmuseum, deux portraits signés de Rembrandt ont été dévoilés jeudi au Louvre par le président français et le couple royal néerlandais, en visite en France.

On ne pouvait trouver plus symbolique. En visite d'État en France pour renforcer les échanges économiques entre Paris et Amsterdam, le roi Willem-Alexander et la reine Máxima des Pays-Bas se sont rendus au musée du Louvre, jeudi 10 mars, afin de dévoiler deux toiles de Rembrandt, aux côtés du président français, François Hollande.

Les deux tableaux du maître néerlandais du XVIIe siècle ont ceci d’emblématique qu’ils ont été acquis conjointement par la France et par les Pays-Bas pour 160 millions d'euros, en septembre dernier. L’accord de partenariat avait été conclu quelque temps plus tôt entre le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, et le chef de l’État français lors d’une rencontre à New York.

"Un partenariat à ce niveau est une opération totalement inédite", souligne Sébastien Allard, directeur du département peinture du musée du Louvre sur France 24. 

>> À voir dans l'émission 7 Jours en France : "Les secrets du Louvre"

Propriétés de la branche française de la famille Rothschild depuis plus d’un siècle, ces deux portraits représentant deux notables du XVIIe siècle n’avaient été montrés qu’une seule fois au public en cent-cinquante ans.

Ces tableaux représentant des riches bourgeois d'Amsterdam "sont très importants, car ils appartiennent à l'une des périodes les plus fécondes de la carrière de Rembrandt", explique encore le responsable du Louvre.

Innovation culturelle

Au printemps 2013, la famille Rothschild avait annoncé vouloir se séparer de ces deux chefs-d'œuvre. Mais, ni le Louvre, ni le ministère français de la Culture n'avaient trouvé les moyens de réunir les 160 millions d’euros demandés pour en faire l’acquisition. Quelques semaines plus tard, Fleur Pellerin, alors ministre de la Culture, et son homologue des Pays-Bas, Jet Bussemaker, avaient finalement évoqué l'idée d'un achat conjoint auprès des propriétaires, qui en avaient accepté le principe.

Présentée comme une innovation en termes de collaboration culturelle européenne, cette double acquisition permettra donc aux deux Rembrandt d’être présentés conjointement, en alternance, dans le Rijksmuseum, à Amsterdam, et au Louvre, soit "les deux musées les plus renommés et les plus visités d’Europe", selon les termes de la ministre néerlandaise de la Culture.

Une délégation d'un quinzaine d'entrepreneurs

Le séjour français du couple royal ne sera pas uniquement culturel. Au-delà du protocolaire, cette visite a avant tout pour but, selon l'Élysée, de "densifier" des échanges économiques qui, actuellement, "s'élèvent à près de 40 milliards d'euros".

Le roi néerlandais sera ainsi accompagné d'une quinzaine de chefs d'entreprises, parmi lesquelles ceux d’Heineken, Rabobank, Philips et Unilever. Il doit également participer à un dialogue économique entre le Medef et son équivalent néerlandais sur l'innovation dans des secteurs comme l'aéronautique, l'urbanisme, l'énergie, les bio-industries et l'agro-alimentaires.

Avec AFP

Première publication : 10/03/2016

  • 7 jours en France

    Les secrets du Louvre

    En savoir plus

  • À l'Affiche !

    "À l'affiche !" à Paris : de la Préhistoire au musée du Louvre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)