Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Afrique

Tunisie : à Ben Guerdane, habitants et policiers font front commun contre les jihadistes

© Fathi Nasri, AFP | Photo prise lors des obsèques des victimes de l'attaque du 7 mars 2015 contre la ville de Ben Guerdane.

Vidéo par Fanny ALLARD , Hamdi TLILI , Sandro LUTYENS

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/03/2016

La traque des jihadistes continue à Ben Guerdane, dans le sud de la Tunisie, où la population, qui pleure les victimes de l’attaque de lundi, est mobilisée aux côtés de la police. Reportage de Sandro Luytens, Hamdi Tlili et Fanny Allard.

Trois jours après l'attaque lancée contre Ben Guerdane, ville du sud-est de la Tunisie proche de la frontière libyenne, forces de l'ordre et civils font front commun pour débusquer les jihadistes.

"La plupart des assaillants sont de Ben Guerdane, explique Seyah Gasdallah, membre d’un syndicat de police, à France 24. Nous sommes en train de chercher plus de détails pour déterminer qui ils sont vraiment et savoir d'où ils sont venus. On collabore avec les citoyens, qui nous aident en fournissant des renseignements".

Alors que les forces de l'ordre multiplient les opérations de ratissage à travers la zone, des échanges de tirs sporadiques ont toujours lieu dans toute la région. Dix terroristes ont été abattus, mercredi 9 mars, et le bilan s’élève désormais à 65 morts, dont 12 membres des forces de l'ordre et sept civils.

Les familles et les proches des victimes continuent, eux, de pleurer leurs morts. Un deuil teinté de colère car certains des assaillants étaient originaires de leur ville.

"Tout le monde dit toujours que Ben Guerdane c'est Daech [autre nom de l’organisation État islamique, accusée par les autorités tunisiennes d’être responsable des attaques, NDLR], que c'est le terrorisme, mais moi je dis que si c'était une autre ville qu'ils avaient attaquée, ils auraient déjà réussi à y installer leur émirat", confie un habitant à France 24.

 

 

Première publication : 10/03/2016

  • TUNISIE

    Nouvelles violences à Ben Guerdane, en Tunisie : dix jihadistes et un soldat tués

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Attaques à Ben Guerdane : les forces de l'ordre tunisiennes traquent les jihadistes près de la Libye

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Tunisie : attaque terroriste sans précédent à Ben Guerdane

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)