Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Surpopulation, discrimination… Le système carcéral américain à l’heure de la réforme

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

La campagne électorale menace-t-elle la reprise ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'écrivain Yasmina Khadra, amoureux de Cuba

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Dilma Roussef : discours émouvant, mais sans plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Présidentielle 2017 : "des patrons sans illusion"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Dissimulation fiscale : Apple pourrait écoper d’une amende record

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Jean-Pierre Chevènement embourbé dans les gaffes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libreville retient son souffle dans l'attente des résultats de la présidentielle

En savoir plus

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement (partie 2)

En savoir plus

Afrique

Une fusillade sur une plage de Grand-Bassam en Côte d'Ivoire fait au moins 16 morts

© Sia Kambou, AFP | Un corps est évacué d'une plage de Grand-Bassam, dimanche 13 mars 2016.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/03/2016

En Côte d'Ivoire, des hommes armés ont ouvert le feu dimanche dans la station balnéaire de Grand-Bassam, à une quarantaine de kilomètres d'Abidjan. Le président ivoirien annonce au moins 16 morts.

  • Des hommes armés ont attaqué dimanche 13 mars trois hôtels de Grand-Bassam, près d'Abidjan en Côte d'Ivoire, tuant au moins 14 civils et deux membres des forces spéciales.
     
  • Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué l'attaque.
     
  • Le président Alassane Ouattara, qui s’est rapidement rendu sur place, a lui avancé le chiffre de six assaillants tués.
     
  • Un ressortissant français, au moins, figure au nombre des personnes tuées, selon le ministère français des Affaires étrangères. Trois autres Européens figurent parmi les victimes.
     
  • À Paris, le président François Hollande a déclaré dans un communiqué que la France apportait "son soutien logistique et de renseignement à la Côte d'Ivoire pour retrouver les agresseurs".
     
  • La France a, par ailleurs, ouvert des cellules de crise à Paris et à Abidjan et diffusé des consignes de sécurité à la communauté française dans le pays. Le chef de la diplomatie Jean-Marc Ayrault a annoncé la mise en place de deux numéros d'urgence. À Paris, il s'agit du 01 43 17 56 46, et à Abidjan, du 00 225 20 20 05 44.
     
  • Les ministres français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault et de l'Intérieur Bernard Cazeneuve se rendront mardi à Abidjan pour exprimer la solidarité de la France à l'égard de la Côte d'Ivoire.

 

 

Avec AFP

Première publication : 13/03/2016

COMMENTAIRE(S)