Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Afrique

Une fusillade sur une plage de Grand-Bassam en Côte d'Ivoire fait au moins 16 morts

© Sia Kambou, AFP | Un corps est évacué d'une plage de Grand-Bassam, dimanche 13 mars 2016.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/03/2016

En Côte d'Ivoire, des hommes armés ont ouvert le feu dimanche dans la station balnéaire de Grand-Bassam, à une quarantaine de kilomètres d'Abidjan. Le président ivoirien annonce au moins 16 morts.

  • Des hommes armés ont attaqué dimanche 13 mars trois hôtels de Grand-Bassam, près d'Abidjan en Côte d'Ivoire, tuant au moins 14 civils et deux membres des forces spéciales.
     
  • Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué l'attaque.
     
  • Le président Alassane Ouattara, qui s’est rapidement rendu sur place, a lui avancé le chiffre de six assaillants tués.
     
  • Un ressortissant français, au moins, figure au nombre des personnes tuées, selon le ministère français des Affaires étrangères. Trois autres Européens figurent parmi les victimes.
     
  • À Paris, le président François Hollande a déclaré dans un communiqué que la France apportait "son soutien logistique et de renseignement à la Côte d'Ivoire pour retrouver les agresseurs".
     
  • La France a, par ailleurs, ouvert des cellules de crise à Paris et à Abidjan et diffusé des consignes de sécurité à la communauté française dans le pays. Le chef de la diplomatie Jean-Marc Ayrault a annoncé la mise en place de deux numéros d'urgence. À Paris, il s'agit du 01 43 17 56 46, et à Abidjan, du 00 225 20 20 05 44.
     
  • Les ministres français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault et de l'Intérieur Bernard Cazeneuve se rendront mardi à Abidjan pour exprimer la solidarité de la France à l'égard de la Côte d'Ivoire.

 

 

Avec AFP

Première publication : 13/03/2016

COMMENTAIRE(S)