Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement met-il la pression sur les médias français ?

En savoir plus

FOCUS

Espagne : le difficile combat contre les violences faites aux femmes

En savoir plus

FACE À FACE

Présidence Macron : le début des ennuis ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Wallay", un voyage initiatique au Burkina Faso

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, le Rwanda et les secrets des archives"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Code du travail : menu minceur"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

De Rugy élu président de l'Assemblée : une occasion manquée pour la parité

En savoir plus

LE DÉBAT

PMA "pour toutes les femmes" : qu'implique l'avis du Comité d'éthique ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "Tant pis si la droite n'est pas une alternative incontournable au macronisme"

En savoir plus

Asie - pacifique

Birmanie : Htin Kyaw, un proche d'Aung San Suu Kyi, élu président

© Ye Aung Thu, AFP | Htin Kyaw et Aung San Suu Kyi au Parlement à Naypyidaw, le 11 mars 2016.

Vidéo par Noémie ROCHE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/03/2016

Htin Kyaw a été élu président de la Birmanie par les députés mardi. Ce fidèle d'Aung San Suu Kyi avait été désigné par le LND pour briguer la magistrature suprême à la place du prix Nobel de la paix, dont la route est barrée par la Constitution.

La Birmanie a depuis mardi 15 mars son premier président démocratiquement élu depuis des décennies, après près d'un demi-siècle de dictature militaire. Les parlementaires ont désigné Htin Kyaw, candidat de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) et un fidèle compagnon de dissidence d'Aung San Suu Kyi.

Le parti de la Dame de Rangoun, qui avait largement remporté les élections législatives en novembre dernier, avait proposé le nom de ce professeur d'économie de 69 ans, ami d'enfance d'Aung San Suu Kyi, qui ne peut accéder à la fonction suprême en raison de la Constitution héritée de la junte.

Htin Kyaw a été élu sous les applaudissements, par 360 voix sur un total de 652 députés, dont un quart de militaires non élus. Les deux autres candidats, celui de la chambre haute et celui présenté par les militaires, vont devenir vice-présidents. Ils ont respectivement obtenu 79 voix et 213 voix.

Suu Kyi "au-dessus" du président

Le président et le nouveau gouvernement, dont la composition devrait être annoncée dans les jours qui viennent, prendront leurs fonctions le 1er avril.

Aung San Suu Kyi, qui s'est vu décerner le prix Nobel de la paix en 1991, a déjà prévenu qu'elle serait "au-dessus" du président. Elle n'a toujours pas précisé si elle serait ministre du gouvernement ou si elle tirera les ficelles de l'exécutif depuis son poste de députée.

Choisi pour sa loyauté, Htin Kyaw succèdera à Thein Sein, ancien général de la junte chargé de la transition depuis 2011.

Htin Kyaw est le premier président birman à ne pas être issu des rangs de l'armée depuis les années 60.

Avec AFP

Première publication : 15/03/2016

  • BIRMANIE

    Le parti d'Aung San Suu Kyi désigne un ex-chauffeur comme candidat à la présidence

    En savoir plus

  • BIRMANIE

    Birmanie : le parti d'Aung San Suu Kyi prend le pouvoir au Parlement

    En savoir plus

  • BIRMANIE

    Birmanie : Aung San Suu Kyi rencontre le président pour amorcer une "transition pacifique"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)