Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le bras de fer entre Madrid et la Catalogne fait réagir la toile

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : le risque de la radicalisation

En savoir plus

POLITIQUE

Florian Philippot quitte le Front National: Marine Le pen fragilisée ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Malala : "J’ai demandé à Macron d’investir 300 millions $ dans l’éducation des filles"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Maria Callas par Maria Callas

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : la haine des extrémistes bouddhistes envers les Rohingyas

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Vertige catalan"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Malgré les protestations, le Ceta entre en vigueur

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Emmanuel Macron face à la rue, acte 2"

En savoir plus

Asie - pacifique

Pyongyang annonce un test imminent sur une ogive nucléaire

© AFP, KCNA, KNS | Cette photo publiée le 11 mars 2016 par l'agence de presse officielle nord-coréenne montre le leader nord-coréen Kim Jong-un avec des membres de son armée.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/03/2016

Alors que la Corée du Nord fait face à de lourdes sanctions de l'ONU suite à ses multiples essais nucléaires, Kim Jong-un a annoncé mardi que des tests sur une ogive et le lancement de missiles balistiques seraient menés dans peu de temps.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a affirmé que son pays s'apprêtait à tester l'explosion d'une ogive nucléaire et à lancer des missiles balistiques capables de transporter des têtes nucléaires, a annoncé, mardi 15 mars, l'agence de presse officielle KCNA.

De tels essais constitueraient un nouveau défi adressé à la communauté internationale alors que les Nations unies viennent d'adopter un renforcement des sanctions imposées à la Corée du Nord après que le pays a procédé en janvier au quatrième test nucléaire de son histoire.

Kim Jong-un a fait cette déclaration alors qu'il assistait à un test de simulation réussi de rentrée d'un missile balistique dans l'atmosphère, a précisé KCNA.

L'agence de presse officielle avait déjà annoncé, vendredi 11 mars, que le dirigeant nord-coréen avait ordonné au pays d'améliorer ses capacités d'attaque nucléaire en procédant à de nouveaux essais.

Le ministère de la Défense sud-coréen a déclaré pour sa part n'avoir constaté aucune indication d'une activité sur le site d'essais nucléaires de la Corée du Nord.

La présidente sud-coréenne, Park Geun-hye, a déploré le fait que Pyongyang prenne la voie d'une auto-destruction en continuant d'affronter la communauté internationale.

Les ministres des Affaires étrangères chinois et sud-coréen ont évoqué les nouvelles sanctions prises à l'encontre de la Corée du Nord lundi par téléphone et ont convenu qu'il importait de les mettre en œuvre "dans leur intégralité", selon des responsables chinois.

Avec Reuters

Première publication : 15/03/2016

  • CORÉE DU NORD

    Kim Jong-un affirme que la Corée du Nord a réussi à miniaturiser des têtes thermonucléaires

    En savoir plus

  • PÉNINSULE CORÉENNE

    Manœuvres entre Washington et Séoul : Kim Jong-un menace de frappes nucléaires "à l'aveugle"

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    L'arsenal nucléaire nord-coréen doit "être prêt à chaque instant", selon Kim Jong-un

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)