Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

JO-2016 : Les Français en route pour Rio

En savoir plus

LE DÉBAT

Theresa May en France : le Brexit au plus vite ?

En savoir plus

Planète @venir

L’incroyable phénomène de l’e-sport

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fabien Archambault : "La France n'est pas un grand pays de football"

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : la télémédecine, une initiative pour les femmes médecins

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur la route des festivals de musique

En savoir plus

TECH 24

Beauté connectée : parce que vous le valez bien...

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le monde décrit par Trump n’existe pas"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Attentat de Nice : "Cazeneuve face à l'été meurtrier"

En savoir plus

FRANCE

Attentats de janvier 2015 : trois nouvelles interpellations dans le Loiret

© AFP | Photo des locaux de la sous-direction antiterroriste de Paris.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/03/2016

Trois personnes ont été arrêtées mardi matin dans le Loiret (Centre), par la sous-direction antiterroriste (SDAT). Les enquêteurs s’intéressent à leur "éventuelle" connexion avec Amedy Coulibaly, le tueur de l'Hyper Cacher de Vincennes.

Un homme, sa compagne et son fils, interpellés mardi matin étaient toujours en garde à vue dans la soirée du 15 mars. Ils ont été arrêtés dans le cadre de l'enquête sur les attentats de janvier 2015 contre Charlie Hebdo et un supermarché casher à Paris, a-t-on appris de source judiciaire.

Les enquêteurs s'intéressent à "d'éventuelles connexions" entre cette famille et Amédy Coulibaly, le tueur de Montrouge et de l'Hyper Cacher de Montrouge. Ils cherchent à savoir "si un soutien logistique a pu être apporté", a précisé une source proche de l'enquête.

>> À relire sur France 24 : "Attentat de l'Hyper Cacher : Coulibaly a agi sur ordre d’un commanditaire"

Ils ont été interpellés mardi matin par la sous-direction antiterroriste (SDAT) et la police judiciaire d'Orléans à Montargis et Villemandeur (Loiret). Leur garde à vue peut se prolonger jusqu'à quatre-vont-seize heures.

L'homme, âgé de 47 ans, est connu des services de police. Selon une source proche du dossier, il a été condamné en octobre 2008 à trois ans de prison, dont dix-huit mois avec sursis, dans l'affaire Safé Bourada – dont le groupe était soupçonné de vouloir commettre des attentats en France.

Fiché "S", il est assigné à résidence depuis novembre 2015. En janvier, il avait contesté cette assignation devant le tribunal administratif d'Orléans, mais sa demande avait été rejetée. Sa compagne a été élevée avec Hayat Boumeddienne, la veuve d'Amédy Coulibaly, d'après cette source.

Sept personnes mises en examen

Sept hommes sont mis en examen dans cette enquête, soupçonnés d'une aide logistique à Amédy Coulibaly. Certains d'entre eux avaient des sympathies pour la mouvance islamiste radicale. Plusieurs ont rencontré Coulibaly en détention.

Le 7 janvier 2015, les frères Chérif et Saïd Kouachi avaient assassiné onze personnes, parmi lesquelles cinq dessinateurs – Cabu, Wolinski, Charb, Tignous, Honoré – et l'économiste Bernard Maris, au siège de Charlie Hebdo, à Paris, avant d'abattre le policier Ahmed Merabet.

Le lendemain, Amédy Coulibaly avait tué une policière municipale (Clarissa Jean-Philippe) à Montrouge (Hauts-de-Seine). Le 9 janvier, il prenait en otage les clients d'un supermarché casher porte de Vincennes à Paris, tuant quatre personnes et en blessant grièvement sept autres avant de mourir dans l'assaut donné par les forces de l'ordre. En fin d'après-midi, les frères Kouachi, réfugiés dans une imprimerie de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne) (à 45 km au nord-est de Paris), étaient également tués.

Avec AFP

Première publication : 16/03/2016

  • FRANCE

    Hommage à la policière de Montrouge et aux victimes de l’Hyper Cacher

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Attentats de Paris en janvier : deux personnes placées en garde à vue

    En savoir plus

  • ATTENTATS DE PARIS

    Hyper Cacher : la justice française sur la trace du commanditaire d'Amedy Coulibaly

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)