Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La RDC fête son indépendance mais toujours pas de calendrier pour les élections

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat à l'aéroport d'Istanbul : 41 victimes, la Turquie pointe du doigt le groupe EI

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La sixième extinction : comment sauver les espèces ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Salia Sanou chorégraphie son désir d'horizons

En savoir plus

TECH 24

Viva Tech : Paris se rêve en capitale de l'innovation

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La Camargue dans le sillage de ses gardiens

En savoir plus

FOCUS

À Taïwan, la démocratie se conjugue au féminin

En savoir plus

MODE

Les collections masculines 2017 tentent d’égayer un monde traumatisé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Boris Johnson "exécuté par le Brexit"

En savoir plus

Amériques

Brésil : l'ex-président Lula nommé chef de cabinet du gouvernement Rousseff

© AFP | L'ancien président et l'actuelle présidente du Brésil.

Vidéo par Nicolas RANSOM

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/03/2016

L'ex-président brésilien Lula, soupçonné de corruption dans le scandale Petrobras, a été nommé chef de cabinet du gouvernement de Dilma Rousseff. Il aura pour mission d'éloigner la menace de destitution qui pèse sur la présidente.

En pleine tourmente politique depuis quelques semaines, la présidente brésilienne Dilma Rousseff a décidé, mercrdi 16 mars, de nommer son prédecesseur Luiz Inacio Lula da Silva, dit Lula, au poste de chef de cabinet du gouvernement. Une annonce pressentie depuis la veille, et qui a été officialisée par la présidence dans un communiqué.

Lula, qui a présidé au boom socio-économique du Brésil entre 2003 et 2010, "assumera le poste de ministre d'État, chef de la Maison civile", a annoncé la présidence. Il s'agit du poste le plus élevé du gouvernement, à cheval entre des fonctions de chef de cabinet et de Premier ministre, qui confèrera à Lula un rôle de tout premier plan.

Lula évite la case justice

L'icône de la gauche brésilienne échappe par la même occasion à la menace d'un placement en détention par le juge chargé de l'enquête sur l'énorme scandale de corruption Petrobras, qui le soupçonne de corruption et blanchiment d'argent. Les ministres ne peuvent en effet répondre pénalement de leur actes que devant le Tribunal suprême fédéral (STF), en charge du dossier politique de l'affaire.

Jaques Wagner, qui va rejoindre le cabinet personnel de la présidente, a annoncé que Lula assumerait officiellement ses fonctions mardi prochain. Lula aura pour principale mission de peser de tout son poids politique pour tenter d'éloigner la menace de destitution qui pèse chaque jour plus lourdement sur Dilma Rousseff. Il aurait posé comme condition à la présidente de pouvoir articuler une réorientation de la politique économique du gouvernement, alors qu'une profonde récession frappe actuellement le Brésil.

Avec AFP

 

Première publication : 16/03/2016

  • BRÉSIL

    Brésil : manifestations historiques contre la présidente Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Le débat de France 24

    Scandale de corruption au Brésil : la démocratie à l'épreuve (partie 1)

    En savoir plus

  • BRÉSIL

    Le procureur de São Paolo demande des poursuites pénales contre Lula

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)