Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"En Pologne, le droit à l'avortement dans le collimateur du gouvernement"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Monsieur le président, traitez les migrants humainement !"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Catherine Deneuve présente ses excuses aux victimes de violences sexuelles... mais maintient ses propos.

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique-viols présumés, non-lieu pour les soldats français soupçonnés

En savoir plus

LE DÉBAT

Révolutions arabes : que reste-t-il du vent de liberté ?

En savoir plus

FOCUS

Mexique : le trafic de médicaments, un nouveau fléau florissant

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sandra Nkaké, une artiste inclassable de retour avec un nouvel album

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Donner sa chance à la Tunisie"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Carillion, la faillite d'un géant britannique du BTP

En savoir plus

SPORT

La Fifa accuse l'Afrique du Sud d'avoir acheté le Mondial-2010

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/03/2016

Selon un communiqué publié mercredi, la Fifa a accusé l'Afrique du Sud d'avoir acheté la Coupe du monde-2010. L'instance mondiale demande également des dizaines de millions de dollars à d'anciens dirigeants aux États-Unis.

La Fifa a accusé l'Afrique du Sud d'avoir acheté le Mondial-2010, en versant 10 millions de dollars de pot-de-vin, notamment au sulfureux Jack Warner, l'ancien vice-président de la Fifa, selon des documents rendus publics mercredi 16 mars.

Secouée par le pire scandale de son histoire, la Fifa a également saisie la justice américaine "pour réclamer des dizaines de millions de dollars" auprès de 39 anciens dirigeants du football mondial : la somme détournée s’élève à plus de 200 millions de dollars, selon l’instance mondiale.

Dans un document de 21 pages, la Fifa, qui se pose en "victime", explique que durant "de nombreuses années, les accusés ont largement abusé de leur position pour s'enrichir personnellement, causant un dommage significatif et direct à la Fifa".

Ce nouvel épisode intervient juste après l'élection le 26 février de Gianni Infantino à la présidence de la Fifa, alors que son prédécesseur Sepp Blatter, contraint à la démission, est lui mis en examen par la justice suisse.

"La Fifa veut récupérer cet argent [...] peu importe le temps que cela prendra"

"Quand la Fifa aura récupéré cet argent, il retournera à son but initial, le développement du football international", a réagi Gianni Infantino, cité dans un communiqué. "La Fifa veut récupérer cet argent et nous sommes déterminés à y parvenir, peu importe le temps que cela prendra", a-t-il poursuivi.

Parmi les cerveaux présumés de ce vaste réseau de corruption figurent le Trinidadien Jack Warner, ex-président de la Confédération d'Amérique du Nord et des Caraïbes (Concacaf) et ancien vice-président de la Fifa ainsi que Jeffrey Webb, originaire des îles Caïman, ex-président de la Concacaf et lui aussi ancien vice-président de la Fifa.

Arrêté à Zurich, Jeffrey Webb, qui plaide non coupable, a été extradé aux États-Unis, tandis que Jack Warner est sous le coup d'une demande d'extradition américaine.

Mais la Fifa ne réclame pas seulement le fruit des pots-de-vin et autres fraudes, elle veut également récupérer les salaires et avantages versés aux accusés, pour un montant total, depuis 2004, de 28 millions de dollars.

Avec AFP

Première publication : 16/03/2016

  • FOOTBALL

    Affaire Blatter-Platini : perquisition et documents saisis dans les locaux parisiens de la FFF

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Mondial-2006 : l'enquête de la Fifa "entravée" par des témoins récalcitrants

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Corruption à la Fifa : Platini ne désarme pas et fait appel devant le TAS

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)